Santé

Coronavirus : « Avis médical » propose le téléconseil gratuit

La plateforme « Avis médical » est désormais accessible gratuitement aux citoyens, jusqu’à la levée officielle du confinement, afin d’informer et d’accompagner les utilisateurs au quotidien, dans le cadre de la contribution aux efforts publics de protection sanitaire et de lutte contre le Covid-19.


Cette initiative a pour objectif de combattre la désinformation, mieux informer et accompagner les utilisateurs au quotidien, par un conseil médical avisé, personnalisé, qualifié et centré sur le patient/utilisateur (Patient centric).

« Avis médical » est un service d’informations et de téléconseil médical fourni par des médecins inscrits au conseil de l’ordre national, accessible sur le siteweb www.avis-medical.ma (24h/24h et 7j/7j). Il propose un conseil médical permettant de rassurer et orienter les utilisateurs, quelles que soient leurs questions, par une réponse immédiate et sécurisée, un avis médical d’expert ou une orientation médicale.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

Le directeur médical de la plateforme, Marouane Hakam, affirme que « les médecins, dans le respect de la loi, ne délivrent ni diagnostic ni ordonnance. Ils orientent, conseillent et apportent des réponses simples, compréhensibles et précises, dans le but d’un soutien, d’un réconfort et d’une volonté d’éclaircissement, à des utilisateurs sur leurs pathologies, leurs protocoles thérapeutiques ou tous types de doutes liés à la santé ». Il souligne que la plateforme n’a pas la prétention de se substituer à la consultation médicale réelle.

Tenus par le secret médical, les médecins interagissant avec les utilisateurs leur apportent conseil dans le respect strict de la réglementation en vigueur, aussi bien en matière de santé qu’à l’égard de la protection des données à caractère personnel des utilisateurs.

Dans ce sens, Marouane Hakam ajoute que « les médecins de Avis médical interagissant avec les utilisateurs se sont fait obligation de ne jamais engager de consultation médicale à distance ou de délivrer des prescriptions à distance, si le patient n’est pas accompagné d’un professionnel de santé ». Cette obligation est scrupuleusement respectée conformément au Décret 2-18-378 (du 25 juillet 2018), exigeant la présence obligatoire d’un professionnel de santé aux côtés du patient.

Avec MAP

 
Article précédent

Coronavirus : Désormais un bureau d'ordre digital à Casablanca

Article suivant

Oujda : Des chercheurs de l'UMP fabriquent des visières imprimées en 3D