Finance

Coronavirus: Bank Al-Maghrib accorde une mesure dérogatoire aux sociétés de financement

La Banque centrale donne son feu vert à l’APSF qui a demandé une suspension des dotations aux amortissements des biens donnés en crédit-bail ou location simple, compte tenu de la conjoncture exceptionnelle actuelle.


Bonne nouvelle pour les sociétés de financement. Bank Al-Maghrib accorde en effet un avis favorable à la requête de l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF), qui a demandé d’autoriser un traitement comptable dérogatoire au moratoire accordé par les sociétés de crédit-bail aux entreprises clientes, en application de la mesure de soutien décidée par le Comité de Veille Economique, dans ce contexte exceptionnel marqué par la pandémie du coronavirus.

Lire aussi: Coronavirus : une prolongation de l’échéance de dépôt des situations comptables pour les établissements publics

Notons que ce traitement dérogatoire consiste à procéder à une suspension des dotations aux amortissements des biens donnés en crédit-bail ou location simple sur la période du moratoire. Ainsi, on apprend que Bank Al-Maghrib réserve une suite favorable à ce traitement dérogatoire, à titre exceptionnel et temporaire, sur la durée du moratoire décidé par le Comité de Veille Economique. La banque centrale indique aussi que sur le plan de la communication financière, les sociétés de financement sont appelées à fournir les informations nécessaires à cet égard.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Dr Abdelhafid Natiq : «L’Institut National d’Hygiène effectue plus de 2 500 tests de dépistage par jour»

Article suivant

Dakhla : les opérateurs du tourisme se préparent à la reprise