Transport

Coronavirus : contrôle renforcé à Casablanca [Audio du préfet de police de Casablanca]

Lors d’un flash info spécial sur MFM Radio, le Préfet de Police de Casablanca, Abdellah El Ouardi, a mis en avant la nouvelle mesure mise en place pour freiner la propagation du coronavirus au sein de la métropole.


La ville de Casablanca a enregistré à elle seule 4142 nouveaux cas de contamination au coronavirus (1152 mardi, 1460 mercredi et 1530 jeudi) et 45 décès (17 mardi, 8 mercredi et 20 jeudi) durant les trois derniers jours. Face à cette situation, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a décidé de renforcer les contrôles au sein des différents barrages entourant la métropole. Ainsi, tout véhicule ne disposant pas de l’autorisation dérogatoire de déplacement ne sera pas autorisé à passer. Le conducteur se verra en outre infligé une amende de 300 DH. « Tous les véhicules sont contrôlés. Cette mesure concerne tout type de véhicules, y compris les autocars. Les passagers ne disposant pas de l’autorisation seront refoulés », a précisé le Préfet.

Lire aussi | Énergies renouvelables : SM le Roi inquiet du retard

Cette mesure concerne également les véhicules transitant par Casablanca. Sur ce point, le responsable a clairement indiqué que les usagers de la route en provenance et à destination d’autres villes du Royaume, via Casablanca, doivent emprunter l’autoroute externe de contournement s’ils ne disposent pas d’une autorisation exceptionnelle de voyage leur permettant l’accès à la ville. Cette décision fait partie des mesures préventives qui ont été prises pour endiguer la propagation de l’épidémie du coronavirus, et mettre en œuvre les dispositions réglementaires prévoyant la fermeture des accès de la ville et l’obligation de soumettre les déplacements à destination et en provenance de Casablanca à une autorisation exceptionnelle de voyage délivrée par les autorités locales compétentes.

Abdellah El Ouardi, Préfet de Police de Casablanca
 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio

Article suivant

Rahal Lahssini : «le ministère de la Santé est incapable de gérer la crise sanitaire»