Santé

Coronavirus : des conseils pour passer le test PCR sans danger

Le prélèvement du test PCR se fait par sécrétions nasopharyngées. Concrètement, il s’agit d’enfoncer profondément ce qui ressemble à un long coton-tige dans la narine pour rechercher des traces de virus. Cela donne lieu à des picotements et une sensation désagréable et peut provoquer quelques larmes.


Michel Cymes, médecin otorhinolaryngologiste, a mis en évidence quelques conseils pour passer le test Covid sans danger à l’occasion d’une déclaration à la station de radio RTL. Première règle pour l’opérateur : « Bien connaître l’anatomie des fosses nasales. Il faut introduire l’écouvillon à l’horizontal, en suivant le plancher de la fosse nasale, et surtout pas en biais, en remontant, car cela peut faire très mal, voire entraîner des accidents. On l’a vu récemment avec une perforation de la partie osseuse très fragile de la base du crâne. On ne demande pas à la personne de mettre la tête en arrière, elle doit rester droite, et ensuite dès qu’on sent qu’on est sur la paroi de l’arrière-nez, on arrête de pousser sur l’écouvillon. Si vous n’avez aucun problème nasal, le passage est plutôt libre et rapide. En revanche, si vous avez une déviation de la cloison nasale, qui sépare les deux fosses nasales, il faut le signaler à l’opérateur. Il faut dire à la personne qui vous fait le test par quelle narine il faut passer. »

Lire aussi| Nouveau dispositif réglementaire de traitement des biens acquis par dation en paiement : le Groupe BCP le premier à trinquer

Dr Cymes ajoute qu’en cas de rhume, si l’écouvillon ne veut pas passer, il ne faut surtout pas forcer et reporter l’examen. En revanche, certaines personnes pourraient être tentées d’utiliser un vasoconstricteur qui permet de rétracter la muqueuse dans le nez et donc de faciliter le passage. Il ne faut surtout pas le faire avant un test Covid, car ces produits peuvent entraîner de graves effets secondaires.

Lire aussi|Relance économique: l’opérationnalisation du fonds Mohammed VI pour l’investissement est imminente

 
Article précédent

Investissements publics : une enveloppe globale de 230 milliards de DH en 2021

Article suivant

L’ONMT reprend les Fam Trips