Société

Coronavirus : la DGSN prolonge le report des activités des centres d’enregistrement

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé avoir procédé à la prolongation, jusqu’à nouvel ordre, du report des activités au sein des centres d’enregistrement des données identitaires et des services de contrôle des étrangers, entré en vigueur le mercredi 18 mars.


Cette décision provisoire et exceptionnelle consiste en l’arrêt des services d’accueil des requérants souhaitant renouveler ou demander pour la première fois leur carte d’identité nationale électronique et concerne également les étrangers et les résidents souhaitant renouveler ou prolonger leurs titres de séjour ou la validité du récépissé de ce document, indique la DGSN.

La décision comprend également la suspension du travail au niveau des services techniques chargés d’étudier et de délivrer les permis de port d’armes à feu et d’usage d’explosifs à des fins professionnelles légalement établies. Cette mesure exceptionnelle est un prolongement implicite de la validité des documents d’identité qui expirent durant la période du report du travail des services publics, précise la DGSN.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

Concernant les cas urgents, la Direction souligne qu’elle va continuer à y donner suite immédiatement dans l’intérêt des citoyennes, des citoyens et des étrangers résidant au Maroc, et ce sans porter préjudice à la condition nécessaire consistant en l’interdiction de tout afflux excessif des individus concernés vers cet établissement.

Ces mesures préventives et provisoires interviennent dans le cadre de l’engagement de la Direction générale de la Sûreté nationale dans l’élaboration de mesures publiques à caractère préventif, qui visent à limiter la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus, notamment par la réduction, dans la limite du possible, des rassemblements de personnes dans les lieux publics, les lieux qui fournissent des services publics, ainsi que dans les espaces et la voie publics.

Avec MAP

 
Article précédent

Enseignement à distance : non aux illusions !

Article suivant

Coronavirus : les doléances de l’Ordre national des médecins