Enseignement

Coronavirus : l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger prend ses précautions

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) vient de communiquer aux parents d’élèves les nouvelles mesures prises suite au caractère très évolutif du covid-19.


L’AEFE met à jour ses recommandations relatives au coronavirus au regard des mesures prises par le ministère des solidarités et de la Santé (MSS) pour les personnes de retour de zone d’exposition, à savoir la Chine (Hong Kong et Macao compris), Singapour, la Corée du Sud, ainsi que les régions italiennes de Lombardie (région de Milan) et Vénétie (région de Venise).

L’Agence demande aux élèves et au personnel revenant de ces zones de ne pas se rendre dans leurs établissements scolaires pendant 14 jours suivant leur retour. Aussi, poursuit l’AEFE, plusieurs mesures sont préconisées par le ministère des Solidarités et de la Santé durant cette période. Il s’agit de la surveillance de la température 2 fois par jour et de l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…). Il est question également de porter un masque et d’éviter les lieux où se trouvent des personnes fragiles, comme les hôpitaux.

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a par ailleurs appliqué d’autres mesures concernant le covid-19. Tout d’abord, le report d’échange et voyage scolaire en Asie et vers l’Asie, en Italie et vers l’Italie. Elle a également limité les déplacements du personnel en Asie, en Lombardie et en Vénétie et annulé les stages de formation continue prévus sur la zone Asie-Pacifique, en Lombardie et en Vénétie. Idem pour les missions des agents des services centraux de l’Agence, de l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN), des formateurs (CPAIEN et EEMCP2) en mission d’accompagnement en Asie, en Lombardie et en Vénétie.

Lire aussi : Coronavirus : la mise en garde de l’OMS

Autre mesure, tous les regroupements sportifs et culturels inter-établissements de la zone Asie-Pacifique et l’Italie qui avaient été programmés pour la fin du mois de février et de mars sont annulés. Enfin, l’AEFE demande aux chefs d’établissement devant recevoir des élèves en provenance de Chine (Hong Kong et Macao compris), de Singapour, de la Corée du Sud, des régions italiennes de Lombardie et de Vénétie, après avoir pris attache du poste diplomatique, et sous réserve des décisions prises par les autorités sanitaires locales, d’appliquer le principe de confinement durant 14 jours avant d’être autorisés à entrer dans l’établissement. Ce principe s’applique également aux enseignants et au personnel de l’établissement concerné, insiste l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Agadir abrite le 27ème Rallye Maroc Classic en mars

Article suivant

La NARSA met le paquet sur un vaste programme de sensibilisation