Santé

Coronavirus : l’ambassade de Chine mise sur la transparence totale

Transparence et maîtrise de la situation. C’est le principal message de l’ambassadeur de la République Populaire de Chine à Rabat.


Accompagné du docteur Abdelkrim Meziane Belfkih, chef de la Division des maladies transmissibles au ministère de la Santé, l’ambassadeur de la Chine a tenu une conférence de presse, ce lundi 10 février, à Rabat, sur l’épidémie du coronavirus que connaît la Chine depuis presque six semaines.

Le message de Li li est d’abord profondément humaniste. Il n’est pas question de tomber dans le piège de la confusion et de l’instrumentation médiatique à des fins politiques. Il est d’abord question de vies humaines. Aucune restriction dans la communication. Selon Li Li, le 10 février, le total des personnes contaminées en Chine continentale a atteint 40.260 cas dont 6 188 cas sévères, soit 15,37%, 909 décès, soit 2,25%, et 23.589 cas mis en observation.

L’ambassadeur a reconnu que la situation épidémique est grave mais non redoutable. Le taux de mortalité des cas contaminés en Chine est de 2,25%. Comparativement, ce taux est de 40,4% pour le virus Ebola. D’ailleurs, la tendance actuelle commence à s’inverser puisque le nombre de personnes guéries dépasse celui des décès : 2 649 personnes ont quitté l’hôpital.

Aucun cas au Maroc

Docteur Abdelkrim Meziane Belfkih a par la suite pris la parole pour expliquer les risques réels auxquels le Maroc est exposé. A ce jour, aucun cas de contamination effective n’a été enregistré sur le territoire national. 9 cas probables ont été mis sous observation. Toutes les mesures préventives ont été prises.

En Chine, le président Xi Jinping s’est personnellement engagé dans la supervision et l’éradication de ce fléau. Les régions les plus touchées du pays font l’objet d’un traitement prioritaire avec une mobilisation particulière pour endiguer cette épidémie. La recherche scientifique est aussi mobilisée aux niveaux national et international pour accélérer le développement du vaccin et des médicaments thérapeutiques efficaces. La mobilisation est populaire en Chine. L’autodiscipline collective permet d’éviter l’extension et l’aggravation par contamination.

Le rôle des médias est aussi fondamental. En effet, tout en contribuant à une communication responsable et transparente, il est question de contrecarrer la rumeur dont l’objectif est de créer la panique. Pires que le virus 2019-nCoV, l’humanité doit résister et rejeter la stigmatisation et le racisme envers les populations d’origine asiatique. « Si nous perdons l’humanité devant le virus, nous perdons beaucoup plus qu’une bataille contre l’épidémie », a souligne l’ambassadeur.

Une très belle phrase dans la déclaration de l’ambassade de Chine au Maroc mérite d’être citée : « Les nuages seront dissipés par le beau soleil ». Ce « beau soleil » est cette source permanente qui alimente l’humanisme profond que cultive le peuple chinois à l’égard des autres peuples. En ces moments difficiles, les marocains ne peuvent qu’exprimer leur solidarité totale au peuple chinois et se mobiliser pour faire face aux manipulations malintentionnées.    

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Cyclisme : El Mehdi Chokri sous pavillon israélien

Article suivant

Essaouira veut booster son attractivité