Pandémie

Coronavirus. Le Danemark en a fini avec la pandémie !

Les restrictions, c’est terminé ! Les autorités danoises lèvent ce 10 septembre 2021 toutes les restrictions de liberté mises en place depuis le début de la pandémie du coronavirus pour limiter sa propagation.


Alors que le monde entier vit encore cloîtré à cause de la pandémie du Covid-19 et des nombreuses contraintes en termes de liberté qui en résultent, le Danemark, de son côté, semble faire ses adieux au coronavirus. Selon le calendrier du gouvernement, les autorités danoises devraient en effet lever ce 10 septembre 2021, toutes les restrictions prises depuis le début de la pandémie pour limiter la propagation du virus.

Lire aussi | Élections 2021 au Maroc. Communales : retour aux commandes du PAM à Marrakech

Plus de masques, plus de pass sanitaire. La page du coronavirus est donc tournée ! Le pays fait d’ailleurs figure d’exception en Europe. « Notre objectif, c’est la libre circulation, ce qui va donc se passer, c’est que le virus aussi va circuler et qu’il va trouver ceux qui ne sont pas vaccinés », explique l’épidémiologiste Lone Simonsen, professeur à l’Université de Roskilde. Force est de remarquer que le Danemark a massivement vacciné sa population ces derniers mois. Ainsi, 73% des 5,8 millions de Danois sont aujourd’hui complètement vaccinés, dont 96% des 65 ans et plus.

Lire aussi | Aziz Akhannouch : «Le RNI s’alliera aux partis qui partagent les mêmes principes et la même vision de son programme»

Les autorités considèrent donc que le virus ne constitue plus une menace pour la population. « Si le virus n’est plus une menace pour la société, c’est uniquement grâce au vaccin », Fait observer l’épidémiologiste. Il faut dire que la décision des autorités danoises est saluée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

« Comme de nombreux pays, le Danemark a, tout au long de la pandémie, mis en oeuvre des mesures sociales et de santé publique pour réduire la transmission, mais dans le même temps, il s’est largement appuyé sur les individus et les communautés pour qu’ils se plient de leur plein gré aux conseils du gouvernement », a remarqué Catherine Smallwood, chargée des situations d’urgence à l’OMS Europe.

 
Article précédent

Élections 2021 au Maroc. Communales : le RNI se rapproche de la présidence de la mairie de Casablanca

Article suivant

Élections 2021 au Maroc. Communales : confortable majorité pour le RNI à Agadir