Conseil de Gouvernement

Coronavirus : Adoption d’un décret pour des mesures exceptionnelles au profit des employeurs affiliés à la CNSS

Le Conseil de gouvernement, tenu le 24 avril en visio-conférence sous la présidence du Chef du Gouvernement, Saad Dine El Otmani, a adopté le projet de décret n°2.20.331 portant application de la loi n° 25.20 édictant des mesures exceptionnelles en faveur des employeurs affiliés à la CNSS et de leurs employés déclarés, impactés par les répercussions de la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Ce projet de décret, présenté par le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, vise l’application de l’article 7 de la loi n° 25.20 édictant des mesures exceptionnelles en faveur des employeurs affiliés à la CNSS et de leurs employés déclarés, impactés par les répercussions de la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Ce projet de décret fixe les conditions et critères qui permettent de considérer qu’un employeur est en difficulté du fait de l’impact de la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19) sur son activité, précisant que, parmi ces conditions et critères, l’employeur doit justifier qu’il a dû cesser provisoirement l’exercice de son activité sur la base d’une décision administrative prise conformément aux dispositions du décret n° 2.20.293 publié le 29 Rajab 1441 (24 mars 2020) portant annonce de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).


Lire aussi: Casablanca : Un groupe chinois disposé à construire une structure hospitalière

« Le chiffre d’affaires déclaré de l’employeur doit avoir baissé de 50 % au moins au titre des mois d’avril, de mai, et de juin 2020 comparé au chiffre d’affaires déclaré au cours des mêmes mois de 2019, et à condition que le nombre de salariés et de stagiaires en formation en vue de leur intégration, déclarés auprès de la CNSS au titre du mois de février 2020 et qui ont cessé provisoirement leur travail à cause de cette pandémie, soit 500 personnes », a-t-il ajouté.

« Dans le cas où le nombre de salariés dépasse les 500 ou que le chiffre d’affaires déclaré baisse de 25 à moins de 50 pc, la demande de l’employeur concerné est soumise à une commission créée à cet effet et composée des représentants des autorités gouvernementales chargées des finances et du travail, de l’autorité ou des autorités gouvernementales qui supervisent le secteur concerné, ainsi que de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) », a-t-il poursuivi.

Soulignons que ce projet de décret habilite les autorités gouvernementales concernées à définir les employeurs qui ne se trouvent pas en difficulté suite à la propagation du nouveau coronavirus et dont l’activité relève des secteurs ou des secteurs connexes qui figurent sur la liste établie par décisions par les autorités. De même, cette liste peut comprendre également toute entreprise dont la poursuite des activités est jugée nécessaire par les autorités, eu égard à la conjoncture épidémiologique, économique et sociale du pays.

Selon le ministre, ledit projet de décret permet aux autorités gouvernementales concernées de considérer, par décision justifiée, qu’un employeur se trouve en difficulté en dépit du fait qu’il exerce une activité relevant d’un secteur ou d’un secteur connexe qui figure sur la liste précitée, dans le respect des dispositions de l’article 1 du décret. « Ce projet de décret fixe également les informations et documents que l’employeur est tenu de présenter à la Caisse nationale de la sécurité sociale via son site électronique », a-t-il conclu.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, vendredi 24 avril à 18h

Article suivant

El Otmani : « L’état d’urgence a permis d’améliorer la situation épidémiologique »