Pandémie

Coronavirus : le Maroc sort du top 40 mondial

Après s’être maintenu pendant plusieurs mois parmi les 40 pays les plus touchés au monde par la pandémie du Covid-19, le Maroc vient de sortir de ce sinistre classement à la faveur d’un net ralentissement des contaminations enregistrées au cours des dernières semaines.


En effet, avec un peu moins de 510.000 personnes touchées par le Covid-19 depuis le cas recensé en début mars 2020, notre pays vient d’être devancé par les Emirats Arabes Unis qui recensent, pour leur part, quelque 2000 cas quotidiens contre près de 4 fois moins pour notre pays. Auparavant, le Maroc, aujourd’hui au 41ème rang mondial, s’était fait également doublé par le Liban et l’Autriche, deux pays qui comptent pourtant quatre voire cinq fois moins de citoyens mais qui font face à une troisième vague beaucoup plus sévère. Sur le plan africain, notre pays demeure, toutefois, solidement accroché à un deuxième sinistre rang certes très loin derrière l’Afrique du Sud (qui compte une trois fois plus de personnes touchées avec près de 1,6 million cas de contaminations), mais toujours devant la Tunisie, l’Ethiopie et l’Egypte qui ferment le top 5 africain.

Lire aussi | Politique : une campagne à reculons

L’autre recul à l’échelle mondiale dont notre pays peut se réjouir est celui du classement par nombre de morts dus Covid-19. Là encore, le Maroc qui compte plus de 35 millions d’habitants est, désormais, devancé par de « petits » Etats à la population nettement inférieure à la sienne tels la Grèce, l’Autriche, la Suisse et même la Tunisie. Avec 9014 décès à cause de la pandémie du Covid-19, le Maroc est tombé au 43ème rang mondial en sortant également du top 40 planétaire dont il a longtemps fait partie.

En espérant que cette décrue se poursuit sur les deux tableaux (nombre de contaminations et de nombre de décès) au cours des semaines et mois à venir, l’autre grand combat actuel du Maroc est d’accélérer la campagne de vaccinations de sa population alors que les stocks de vaccins s’amenuisent et que l’approvisionnement se complique.

Lire aussi | Logistique des colis : Barid Al Maghrib lance les armoires à consignes

 
Article précédent

Coronavirus : report des vaccinations programmées le 1er le mai au 3 mai

Article suivant

Naoufal El Heziti, nouveau président du CJD Maroc