Pandémie

Coronavirus : le vaccin réduit de 87% le risque d’être hospitalisé chez les plus de 75 ans

La vaccination réduit de 87% le risque de formes graves de Covid-19 chez les plus de 75 ans dès sept jours après l’injection de la 2e dose, selon la première étude en vie réelle en France, rendue publique vendredi.


Cela signifie que « les personnes vaccinées de plus de 75 ans ont neuf fois moins de risque d’être hospitalisées pour Covid que les personnes du même âge non vaccinées », dit à l’AFP le professeur Mahmoud Zureik, directeur d’Epi-Phare qui a réalisé l’étude.

L’étude a porté sur plus de quatre millions de Français âgés de plus de 75 ans. Sur ces 4 millions, quelque 1,4 million ont été vaccinés (entre le 27 décembre 2020 et le 24 février 2021). Les deux populations ont été suivies pendant une durée médiane d’une quarantaine de jours.

Lire aussi| Variants du Covid-19 : le Maroc renforce son niveau de vigilance

Au moment de l’étude, les vaccinations dans ces catégories d’âge se faisaient avec des vaccins à ARNm. Parmi les vaccinés étudiés, 92% l’ont été avec le vaccin de Pfizer/BioNTech, précise l’étude. L’efficacité, c’est-à-dire la réduction du risque d’être hospitalisé pour Covid, est meilleure chez les moins âgés: elle est de 91% chez les 75-84 ans et de 81% chez les 85 ans et plus.

D’après des « résultats préliminaires », la réduction du risque de décès par Covid-19 chez les vaccinés, sept jours après la 2e dose, est de 91%, selon les auteurs de l’étude.

D’autres pays ont déjà conduit des études sur l’efficacité en vie réelle des vaccins: la plus grande émanant d’Israël, champion de la vaccination, avec le Pfizer/BioNTech.

Lire aussi| Coronavirus : l’OMS remet en question le bilan officiel des décès au niveau mondial

Avec AFP

 
Article précédent

Variants du Covid-19 : le Maroc renforce son niveau de vigilance

Article suivant

Tebboune agonise : une Algérie en pleine récession économique [par Mehdi Hijaouy]