Enseignement

Coronavirus : les anciens étudiants en renfort

Depuis la confirmation du premier cas de coronavirus au Maroc, les initiatives se multiplient pour faire face aux conséquences du Covid-19.


L’enseignement fait partie des secteurs les plus touchés par la crise du coronavirus. Le ministère de l’Education nationale a suspendu tous les cours depuis le lundi 16 mars 2020. Cette décision concerne tous les établissements, maternelle, jardins d’enfants, préscolaire, primaire, secondaire, collégial, supérieur, privé ou public, général ou de formation professionnelle. Des cours à distance ont depuis été mis en place. Par la suite, les trois sociétés de télécommunications opérant au Maroc ont décidé d’offrir temporairement à titre gracieux l’accès à tous les sites et plateformes de « l’enseignement et la formation à distance ».

D’anciens étudiants ont également décidé de contribuer à la mobilisation nationale collective au service de l’intérêt général qui implique la garantie d’une continuité pédagogique et de l’apprentissage pour tous les apprenants dans les meilleures conditions. Ils ont ainsi mis en place des cours à distance au profit des élèves des classes préparatoires d’économie et de commerce de toutes les villes du Royaume. La vingtaine de bénévoles organisent des sessions sur Zoom, le service de conférence à distance, chaque jour de 10 heures à 21 heures, à raison de 7 à 8 cours quotidiens.

Lire aussi : Coronavirus : Lancement d’une plateforme permettant aux enseignants et aux élèves de poursuivre les cours à distance

Depuis le samedi 21 mars 2020, 42 cours ont ainsi été dispensés avec une audience qui atteint 90 personnes par session. « Après avoir obtenu mon diplôme à l’étranger, je suis rentrée au Maroc. J’ai gardé le contact avec les étudiants et ils n’hésitaient pas à me solliciter. Depuis la décision de la suspension des cours, les étudiants des classes préparatoires m’ont envoyé des messages car ils n’ont pas terminé le programme. C’est ainsi que l’idée de mettre les cours en ligne est venue », explique Sofia Djohar qui fait partie des anciens étudiants mettant les cours en ligne. Trois professeurs agrégés ont rejoint cette initiative qui dispense des cours d’économie, de gestion, de droit, d’arabe, d’anglais, de philosophie…

Lire aussi : Ce que vous devez savoir sur le coronavirus

La prochaine étape des bénévoles est d’étendre les cours aux étudiants des classes préparatoires scientifiques. Ils espèrent aussi que les opérateurs de télécommunication offrent l’accès gratuit à leurs sessions.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Coronavirus : Tour d’horizon des mesures prises dans le monde

Article suivant

Vidéo. Coronavirus : le cri de détresse des marocains bloqués à Algésiras