Transport

Coronavirus : les autocars bientôt autorisés à transporter jusqu’à 75% de leur capacité

Limités à 50% de leur capacité depuis que le déconfinement a commencé, les autocars de transport pourront bientôt transporter jusqu’à 75% de leur capacité.


Le gouvernement entend autoriser les autocars à transporter jusqu’à 75% de leur capacité dans les tous prochains jours. « Mon département s’achemine vers l’augmentation à 75% de la capacité des autocars de transport dans les prochains jours », a en effet confirmé, le 14 juillet, Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement, du transport et de la logistique. Il a notamment expliqué que la décision de limiter à 50% la capacité des autocars s’inscrivait dans une disposition sanitaire que le ministère était tenu de mettre en œuvre.

Lire aussi| PLF rectificative : la Fédération Marocaine de la Franchise se plaint de son exclusion

Abdelkader Amara a souligné qu’il existe un problème de communication avec les représentations syndicales, assurant que le ministère œuvrera pour atténuer les répercussions de la crise du coronavirus sur le secteur du transport. Par ailleurs, concernant les problèmes structurels du secteur, le ministre a rappelé que des contrats programmes liant le secteur et l’Etat représenté par les départements concernés par le transport avec toutes ses catégories ont été proposés, ajoutant que le transport commun des voyageurs comprend 1.600 entreprises, dont 88% disposent de moins de deux autocars.

Lire aussi| Ouverture partielle des frontières : la croix et la bannière pour les candidats au retour

« De ce fait, il est impossible de réclamer la modernisation des autocars de transport face à cette situation et aux ressources limitées disponibles », a-t-il fait remarquer. Abdelkader Amara a laissé entendre qu’il est disposé à présenter ce contrat programme qui comporte plusieurs dispositions répondant aux différentes problématiques dans la perspective de moderniser ce secteur, notant que la modification de la tarification du transport commun des voyageurs doit s’inscrire dans le cadre de ce contrat, en prenant en considération la situation de tout un chacun.

 
Article précédent

Coronavirus : Chakib Alj appelle les entreprises à plus de vigilance [Courrier]

Article suivant

Tourisme : 16 milliards de DH pour relancer le secteur