International

Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales

La facture du confinement engendré par la pandémie du coronavirus en Afrique est plutôt salée.  Selon les données disponibles, les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales pendant le confinement. 


Selon Vera Songwe, la Secrétaire Exécutive de la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) des Nations Unies (CEA), à cause du coronavirus, l’Afrique devra passer d’un taux de croissance de 3,2% à près de 1,1%, avec comme conséquence majeure une augmentation de près de 40% du nombre des personnes souffrant de la pauvreté au niveau du continent.

Vera Songwe, qui a participé à une visioconférence organisée récemment par l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion (ENCG) de Marrakech, et le Centre Africain des Solutions Innovantes Durables (ACISS) relevant de l’Université Cadi Ayyad (UCA), a indiqué que l’Afrique s’achemine vers une sortie de crise. Elle a notamment insisté sur la nécessité de faire de l’innovation et de la recherche scientifique un levier du développement socio-économique. « Le développement socio-économique de l’Afrique passera nécessairement par le renforcement des échanges inter-africains », a-t-elle soutenu, estimant qu’avec la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), les Africains pourront bâtir une Afrique prospère et résiliente.

Lire aussi|Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020

De son côté, le chef de la division des politiques économiques et de la recherche à l’Union Africaine (UA), Dr. Dossina Yeo, qui participait également à cette visioconférence,  a passé en revue les mesures post-Covid prises par cette organisation continentale pour aider l’économie africaine à sortir de cette récession. Selon lui, les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales pendant le confinement. 

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020

Article suivant

La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus