Conjoncture

Coronavirus : les propositions des parlementaires

C’est au tour des députés de formuler des propositions visant à atténuer la crise causée par la propagation du coronavirus.


Lors d’une réunion de la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants pour présenter le décret portant création d’un compte spécial dédié au fonds de gestion du Coronavirus, les députés se sont félicités des mesures de prévention prises à titre crescendo, ainsi que des efforts des départements ministériels et des établissements publics afin d’endiguer la propagation du virus.

Les parlementaires ont profité de l’occasion pour formuler des propositions visant à soulager les entreprises affectées par le Covid-19. Sur le plan socio-économique, ils ont plaidé pour un soutien accru à l’économie nationale, surtout pour les secteurs les plus vulnérables, afin de préserver les emplois et d’atténuer les incidences sociales de la propagation du coronavirus.

Il est également question de créer des comités régionaux de veille économique et d’augmenter le budget du Fonds spécial de gestion du Coronavirus. Les députés insistent également sur la nécessité de l’approvisionnement continu des marchés et de veiller sur la stabilité des prix. Autres propositions : l’adoption une aide directe de 2000 DH mensuels destinée aux classes fragiles ainsi qu’aux salariés du secteur informel et suspendre les factures d’eau et d’électricité et les crédits à la consommation et logement pour les démunis.

Lire aussi : Coronavirus : le bilan passe à 54 cas confirmés

Pour ce qui est du soutien aux entreprises, les parlementaires appellent à la mise en place de plans d’urgence pour sauver les secteurs gravement impactés et déclarer le Covid-19 comme cas de force majeure concernant les marchés publics. Ils préconisent également la suspension des Avis à Tiers Détenteur (ATD) et des contrôles fiscaux, ainsi que le report du règlement des impôts et charges sociales.

 
Article précédent

Live. Coronavirus : conférence de presse du ministre de la Santé

Article suivant

Les multiples facettes du coronavirus