Sécurité sociale

Coronavirus : Les travailleurs de l’informel seront indemnisés

Le Comité de veille économique prend  des mesures en faveur des travailleurs informels. Les détails.


Bonne nouvelle pour les travailleurs de l’informel bloqués à la maison depuis que le confinement a été décrété par les autorités pour limiter la propagation du Coronavirus. En effet, le Comité de veille économique (CVE) s’est penché sur le dossier de l’indemnisation du secteur informel lors de sa récente réunion tenue le 23 mars et a décidé d’activer un dispositif d’indemnisation au profit de cette population très vulnérable actuellement.

Dans le détail, une plateforme numérique est mise en place pour permettre aux concernés de renseigner divers champs (Nom, prénom, CIN, numéro de téléphone…). Ils devront également fournir des justificatifs de leurs charges afin d’être éligibles à l’aide de l’Etat. Selon notre confrère TelQuel, le CVE a opté pour une indemnisation via un dispositif mobile de paiement. Ce qui veut dire que les populations ciblées recevront leurs indemnisations via leur téléphone mobile, dont le taux de pénétration dépasse les 100% dans le Royaume. Rappelons que des mesures fortes ont déjà également été prises par le CVE en faveur des salariés du secteur formel et déclarés auprès de la CNSS.

Lire aussi: CNSS : 2.000 DH mensuel pour les salariés affiliés

Ainsi,  ces salariés, qui sont affiliés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), bénéficieront d’une indemnité forfaitaire mensuelle de 2.000 DH net, des allocations familiales et des prestations de l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Soulignons qu’il s’agit d’un appui qui sera apporté par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus. Le CVE indique aussi que ces salariés pourront de même bénéficier du report du remboursement des échéances des crédits bancaires, à savoir le crédit à la consommation et le crédit acquéreur, jusqu’au 30 juin prochain.

Par ailleurs, en ce qui concerne les TPME, et les professions libérales en difficulté, les mesures prises par le CVE portent sur la suspension du paiement des charges sociales jusqu’au 30 juin 2020, la mise en place d’un moratoire pour le remboursement des échéances des crédits bancaires et des leasings jusqu’au 30 juin sans paiement de frais ni de pénalités et l’activation d’une ligne supplémentaire de crédit de fonctionnement octroyée par les banques et garantie par la Caisse centrale de garantie (CCG).

 
Article précédent

Campagne agricole: un programme spécifique d’appui à l’alimentation du cheptel déployé

Article suivant

Confinement : Les coureurs marocains adoptent le "Home-trainer"