Change

L’Office des Changes vole au secours des Marocains bloqués à l’étranger

Dans une lettre adressée au président du Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM), le directeur de l’Office des Changes propose d’aider les marocains résidents actuellement bloqués à l’étranger à cause du confinement imposé par de nombreux pays.


Bonne nouvelle pour les marocains bloqués à l’étranger. L’Office des Changes les autorise à bénéficier d’une dotation touristique exceptionnelle de 20.000 DH par personne physique majeure. L’Office a arrêté la liste des éligibles à cette mesure prise en concertation avec le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger.

Il faut ainsi être résident au Maroc, être actuellement en situation de blocage à l’étranger et avoir épuisé toutes les dotations en devises de toutes natures. La personne qui remplit ces critères peut présenter sa demande à sa banque.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

Hassan Boulaknadel, directeur de l’Office des Changes, précise que les banques sont invitées à servir ladite dotation après réception par voie électronique de la demande du requérant accompagnée d’une copie intégrale du passeport, ainsi qu’une copie de la CIN.

Il ajoute que la dotation touristique exceptionnelle peut être chargée sur une carte de paiement internationale du requérant ou lui être virée sous forme de mandat.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Masques : L’AMITH et le ministère de l’Industrie à l’unisson pour approvisionner le marché

Article suivant

Export: les produits agricoles alimentaires et maritimes cartonnent