Pandémie

L’OMS désormais opposée au Remdesivir dans le traitement des malades du Covid-19

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’oppose désormais à l’utilisation du médicament antiviral Remdesivir dans le traitement des patients atteints de Covid-19.


Le Remdesivir, longtemps promu par les autorités sanitaires américaines notamment comme étant efficace dans la lutte contre le coronavirus, est désormais sur la sellette après l’hydroxychloroquine. En effet, l’Organisation mondiale de la santé recommande de ne pas administrer de Remdesivir aux malades du Covid-19 hospitalisés, « car ce médicament antiviral n’évite ni des morts ni des formes graves de la maladie ».

Lire aussi| Pfizer : campagne de sensibilisation contre le cancer le plus meurtrier au Maroc

« Le médicament antiviral remdesivir n’est pas conseillé pour les patients admis à l’hôpital pour le Covid-19, quel que soit le degré de gravité de leur maladie, car il n’y a actuellement pas de preuve qu’il améliore la survie ni qu’il permette d’éviter d’être placé sous ventilation artificielle », soutient l’OMS. Les experts de l’OMS ont indiqué, le 20 novembre, que cette position de l’organisation s’explique par le fait que ce médicament implique d’importants effets secondaires, ainsi que son coût relativement important et ses implications logistiques, « puisqu’il doit être administré par intraveineuse ».

Lire aussi| L’immunité contre le coronavirus pourrait durer très longtemps [Étude]

Rappelons qu’en juillet dernier, le gouvernement américain avait décidé de faire main basse sur la quasi-totalité de la production du Remdesivir, que Washington considère comme étant le premier médicament à avoir donné des résultats encourageants pour traiter des malades du covid-19. Selon l’Agence américaine du médicament (FDA), qui avait accordé, au mois de mai 2020, une autorisation en urgence pour l’utilisation du Remdesivir aux Etats-Unis, ce médicament écourte la durée de rétablissement des patients atteints du Covid-19.

 
Article précédent

Air Arabia Maroc lance une liaison Casablanca-Guelmim

Article suivant

Prise en charge des cas Covid : les cliniques privées sous surveillance