Pandémie

Coronavirus : l’OMS insiste sur le traçage des contacts

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a réitéré lundi l’importance de la recherche des personnes ayant été au contact d’individus infectés par le coronavirus pour maîtriser la propagation de la pandémie.


Pour le directeur général de l’Organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, les applications de traçage de contact ne peuvent à elles seules suffire à lutter contre la pandémie de la Covid-19. Il exhorte les pays à prendre toutes les précautions sanitaires nécessaires, avec un accent particulier sur la recherche des contacts, pour essayer de freiner la propagation du coronavirus. « Les applications mobiles (de suivi des contacts) peuvent aider à la recherche de contacts, mais rien ne remplace les ressources et une présence sur le terrain », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève.

Lire aussi | Coronavirus : le monde ne va pas revenir à la normalité dans un « avenir prévisible » (OMS)

Pour le chef de l’OMS, en plus de ces applis de traçage des contacts, il faut aussi « des travailleurs formés pour faire du porte-à-porte » afin de trouver des cas et des contacts et ainsi « briser les chaînes de transmission ». Mais dans ce combat contre la maladie, la recherche des contacts n’est pas le seul outil. « Elle doit faire partie d’un ensemble complet. Mais c’est l’un des plus importants », a ajouté le Dr Tedros. L’OMS rappelle d’ailleurs que la recherche des contacts a longtemps été le fondement de la réponse aux épidémies, de la variole à la polio, en passant par le virus Ebola et la Covid-19. « Comme nous l’avons dit à maintes reprises, les mesures dites de +confinement+ peuvent contribuer à réduire la transmission de la Covid-19, mais elles ne peuvent pas l’arrêter complètement », a ajouté le directeur général de l’OMS, relevant que « la recherche des contacts est essentielle pour trouver et isoler les cas et pour identifier et mettre en quarantaine leurs contacts ».

Lire aussi |Coronavirus: L’ONU alerte sur les trafics de masques et de produits médicaux

« Réagir rapidement aux nouveaux cas et grappes de cas permettra aux pays de poursuivre sur la voie de la reprise économique, tout en maintenant le virus à distance », a assuré le Dr. Tedros. « Il est important de répertorier et cartographier les contacts », a estimé, de son côté, le Dr. Ibrahima Socé Fall, directeur adjoint de l’OMS en charge de la réponse aux urgences, insistant sur un suivi quotidien des contacts.

A cet égard, l’OMS note que l’une des leçons tirées de la récente épidémie d’Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), qui s’est déclarée le mois dernier, est que « la recherche des contacts peut être effectuée même dans les circonstances les plus difficiles ».

Avec MAP

 
Article précédent

Reportage : dans les coulisses du SAV de Nissan

Article suivant

Contrat à durée déterminée : les situations exceptionnelles connues