Eau

Coronavirus : l’ONEE déploie un plan pour assurer la continuité de ses services

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) déploie son PCA (Plan de continuité d’activité).


L’office a, en effet, élaboré un plan d’action visant à assurer la continuité des services d’électricité, d’eau potable et d’assainissement liquide et protéger son personnel contre les risques de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19). L’ONEE souligne que le dispositif vise à soutenir ses clients et leur faciliter la vie durant cette période inédite et limiter leurs déplacements.

« En réponse au devoir national en ce moment exceptionnel, les ingénieurs, les cadres et les techniciens de l’Office continuent leur forte mobilisation pour satisfaire la demande d’approvisionnement en eau potable et en électricité et accélérer la réalisation des projets en cours. A cet égard, l’Office a procédé, le 27 mars 2020, à la mise en service d’un important projet de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville de Ouarzazate à partir du barrage Sultan Moulay Ali Cherif », précise l’office. Force est de souligner ce projet s’inscrit dans le cadre de la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour renforcer et sécuriser l’accès à l’eau potable au niveau du Royaume et rentre dans le cadre du programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation 2020-2027, a noté l’ONEE.

Lire aussi: Masques : les griefs des textiliens contre le Ministère de l’Industrie

D’un coût global de 220 millions de DH, ce projet aura des retombées positives sur la ville de Ouarzazate à travers la satisfaction de la demande en eau potable d’une population de 140.000 habitants. Dans le détail, le projet a consisté en la réalisation des principaux ouvrages notamment, une conduite d’eau brute sur une longueur de 5,8 Km, une station de traitement d’une capacité de production d’eau potable de 250 litres/seconde, un réservoir de mise en charge de 500 m3, une conduite d’eau traitée sur une longueur de 40 Km et une ligne électrique sur un linéaire de 35 Km.

Selon l’ONEE, il permettra de sécuriser l’alimentation en eau potable à l’horizon 2035 de la ville de Ouarzazate et des localités avoisinantes (Centre Ghessate et douars limitrophes, Commune Ait Zineb, Commune Tarmigte, Centre Taznakhte et douars limitrophes, Parc solaire Noor Ouarzazate), et contribuera également à l’amélioration des conditions de vie des populations et à accompagner le développement socio-économique de la région.

 
Article précédent

Coronavirus: plus de 18.000 Marocains bloqués à l’étranger

Article suivant

Coronavirus : L’Oriental au chevet de ses TPE