Pandémie

Coronavirus : l’UE débloque 169 millions d’euros au profit du Maroc

L’Union Européenne (UE) vient de décaisser 169 millions d’euros en faveur du Maroc. Cette envelopper vise à permettre au royaume de renforcer sa réponse médicale face à la pandémie de coronavirus.

Ledit financement permettra aussi de mettre en place des mesures visant à atténuer l’impact socio-économique de la crise sanitaire. « Ce dernier paiement s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’UE de mobiliser 450 millions d’euros en faveur du Maroc dans le cadre de la lutte contre le coronavirus », a précisé la Commission européenne le 23 décembre.


Lire aussi| Google va accompagner des startups marocaines

L’UE rappelle qu’un montant précédent de 264 millions d’euros a déjà été versé au Maroc au début du mois de mars, et que cette aide a permis au royaume à la fois de renforcer sa réponse médicale à la pandémie de Covid-19 et de mettre en place des mesures visant à atténuer les effets sociaux et économiques de la pandémie.

« La stimulation de la croissance et de l’emploi pour garantir des moyens de subsistance et maintenir à flot les entreprises touchées par la crise actuelle est une priorité essentielle pour les deux parties », a assuré le commissaire européen au voisinage et à l’élargissement, Olivér Várhelyi.

Lire aussi| LGV Kenitra-Marrakech : une enveloppe budgétaire de 40 milliards de DH pour la réalisation

Pour rappel, sur la période 2014-2020, environ 1,4 milliard d’euros (environ 200 millions d’euros par an) a été alloué par l’UE au titre de l’aide bilatérale au Maroc, axée sur le soutien au développement inclusif et à l’accès équitable aux services sociaux de base (éducation, santé, protection sociale), à la gouvernance démocratique, à l’État de droit et au développement de la société civile, au soutien au secteur privé, à la croissance durable et à la création d’emplois, en particulier chez les jeunes).

 
Article précédent

Le RDV des bonnes affaires : offres et promos en tous genres chez Renault

Article suivant

L’américain DFC va investir 5 milliards de dollars au Maroc et dans la région