Pandémie

Coronavirus : l’Union européenne envisage d’autoriser son territoire aux Marocains dès juillet

L’Union européenne (UE) envisage d’autoriser son territoire aux Marocains une fois qu’elle aura rouvert ses frontières aux pays tiers, en raison de la pandémie de coronavirus. Deux listes, l’une pour ceux qui seront acceptés et l’autre pour ceux qui ne le seront pas, font actuellement l’objet de négociations au sein de l’UE.


Les Marocains sont pour l’instant autorisés à entrer dans l’UE le 1er juillet, date prévue pour l’ouverture des frontières internationales de l’Union. Une fois que les représentants de chaque pays se seront mis d’accord sur une liste définitive, elle sera présentée, comme recommandation, avant le 1er juillet. L’Union européenne prévoit de rouvrir ses frontières extérieures avec des pays tiers à cette date, à condition qu’ils remplissent certains critères sanitaires, que la situation épidémiologique y soit bonne et que la mesure soit réciproque.   Selon Euronews qui cite des sources diplomatiques au sein de l’UE, le projet complet de liste des pays pour lesquels les frontières de l’Europe seront ouvertes est déjà établi (voir liste) en attendant que les responsables de l’UE parviennent à un accord.  « Hier, les fonctionnaires européens n’ont pas réussi à prendre de décision sur les pays qui seront interdits d’entrée après l’ouverture des frontières extérieures de l’Union.  Nous sommes en mesure de confirmer ce que nous avons écrit mercredi, à savoir que le Brésil, le Qatar, les États-Unis et la Russie ne figurent effectivement pour le moment pas sur la liste des pays autorisés », affirme Euronews qui, citant toujours des sources diplomatiques, qu’il existe un désaccord entre les Etats membres sur les critères à utiliser pour cette décision, certains affirmant que les données sur les taux de contamination au Covid-19 ne sont pas fiables.

Lire aussi|Le Maroc à la veille d’un tsunami social ?

D’après la chaîne de télévision pan-européenne multilingue d’information internationale, ils demandent à l’ECDC, l’agence européenne pour la prévention des maladies, de fournir plus de détails, et ajoutent que ces deux listes seront révisées toutes les deux semaines.

Les pays dont les ressortissants seront autorisés à entrer en Europe, selon le projet de liste, sont les suivants :

  • Cité du Vatican
  • Monaco
  • Monténégro
  • Andorre
  • Serbie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Ukraine
  • Albanie
  • Turquie
  • Kosovo
  • République populaire démocratique de Corée
  • Turkménistan
  • Vietnam
  • Chine
  • Thaïlande
  • Myanmar
  • Mongolie
  • Japon
  • Corée du Sud
  • Géorgie
  • Bhoutan
  • Liban
  • Indonésie
  • Ouzbékistan
  • Inde
  • Tadjikistan
  • Kazakhstan
  • Palau
  • Nouvelle-Zélande
  • Australie
  • Dominique
  • Bahamas
  • Sainte-Lucie
  • Uruguay
  • Jamaïque
  • Cuba
  • Guyane
  • Paraguay
  • Venezuela
  • Nicaragua
  • Costa Rica
  • Canada
  • Angola
  • Tunisie
  • Namibie
  • Ouganda
  • Mozambique
  • Maurice
  • Zambie
  • Rwanda
  • Éthiopie
  • Maroc
  • Algérie
  • Égypte
 
Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, vendredi 26 juin à 18h

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM