Consommation

Ramadan : Centrale Danone met en place un service de livraison pour les épiciers

Dans une étude réalisée auprès d’un panel représentatif de 500 marocains, 73% parmi les personnes interrogées déclarent avoir l’intention d’utiliser le service de livraison à domicile.


La livraison à domicile s’impose comme le moyen le plus recommandé pour faire ses courses tout en restant chez soi, compte tenu du contexte de confinement actuel, qui coïncide cette année avec le ramadan, mois de grande consommation. Le service est de plus en plus recherché par les consommateurs, en quête de solution de livraison rapide et respectueuse des normes d’hygiène sanitaire.

Une récente étude réalisée par un cabinet spécialisé pour le compte de Centrale Danone, auprès d’un panel constitué de 500 marocains avec une représentation nationale montre que la fréquence d’achat auprès des épiceries a baissé de moitié, très probablement à cause de la crainte de la pandémie. Parmi les personnes interrogées, 73% déclarent avoir l’intention d’utiliser le service de livraison à domicile. Parmi eux, 72% déclarent que si ce service existait, ils remplaceraient totalement (47%) ou partiellement (25%) leur façon habituelle de s’approvisionner.

Lire aussi : Ramadan : couvre-feu à partir de 19h

« Le confinement a fait chuter le trafic dans les épiceries, affectant leurs revenus alors qu’elles sont en première ligne dans l’alimentation des marocains en raison de leur capillarité historique dans le pays. La livraison à domicile est pour l’instant captée par les enseignes modernes de distribution à travers internet et les applications mobiles. Les épiceries ne bénéficient pas de cette nouvelle ouverture du marché. Par ailleurs, beaucoup de Marocains n’ont pas toujours la possibilité d’utiliser ces nouveaux services existants de livraison à domicile, pour plusieurs raisons comme l’indisponibilité de la connexion internet ou la difficulté de les utiliser contrairement à l’épicier du quartier que l’on peut solliciter sur un simple coup de fil», explique Centrale Danone.

Pour répondre à cette double problématique qui touche à la fois l’épicier et le citoyen, Centrale Danone lance Ana Jay: une solution qui permet à l’épicier de protéger son revenu et à la population de faire ses courses tout en restant en sécurité chez elle. Dans ce cadre, Centrale Danone va former les épiciers sur les gestes barrières en les dotant d’un kit de protection comprenant casques visières, gels hydroalcooliques et flacons spray désinfectants.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

En plus de ces éléments de protection, l’épicier aura droit à un matériel de publicité à personnaliser (posters, flyers, carnets de commande) afin de faire connaître le service auprès des habitants du quartier et d’outils de livraison (sacs de course, chariots à roulette, sacs banane), ainsi que de petits cadeaux destinés à sa clientèle (jeux et dessins pour enfants).

Ce kit est remis gracieusement et sans contrepartie par Centrale Danone. Il a pour but d’aider l’épicier à démarrer le service de livraison à domicile de manière structurée, professionnelle et respectant toutes les consignes d’hygiène. Après une phase de lancement, le service de livraison à domicile de proximité, Ana Jay est appelé à être déployé au niveau de l’ensemble des épiceries desservies par Centrale Danone.

 
Article précédent

DGSN : Plus de 60 000 personnes interpellées pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Article suivant

Coronavirus : Le ministère de la Santé dément l’interdiction d’exporter des médicaments aux pays africains