Immobilier

Coronavirus : un guide immobilier pour mesurer l’impact de la pandémie

Le portail spécialisé, Mubawab a publié son guide de l’immobilier pour le premier trimestre 2021 afin de retracer la dynamique de l’offre et de la demande sur le marché immobilier et dévoile ainsi les principaux paradigmes qui vont pouvoir orienter les professionnels du secteur.


Cette nouvelle édition est marquée par le lancement d’un nouveau modèle prédictif qui concerne les appartements et qui permet, grâce aux données des trois dernières années, d’observer l’évolution des prix sur les trois prochains mois. Le premier constat de ce guide est un léger recul des prix au premier trimestre 2021 avec une évolution négative de -0,47% du prix moyen du m² s’agissant des appartements. Aussi, le prix moyen du m² au Maroc pour les appartements est, au premier trimestre 2021, de 10 400 Dhs.

En ce qui concerne l’offre et la demande, l’étude souligne un ralentissement de l’offre (-8,8% pour l’offre d’appartements neufs et anciens) et observe, à l’inverse, une demande en bonne santé (+13% pour la demande d’appartements neufs et anciens). « L’offre et la demande sont des indicateurs intéressants», explique Kevin Gormand, Co-fondateur et Directeur Général de Mubawab. « Le premier trimestre 2021 est marqué par une demande positive. Le potentiel de croissance est ainsi toujours existant, c’est-à-dire que la proportion de la demande par rapport à celle de l’offre est avantageuse pour de nouvelles opportunités de croissance. Par exemple, sur la ville de Fès, la demande, au premier trimestre 2021, est deux fois plus importante que l’offre ! »Poursuit-il.

Lire aussi | Maroc : forte hausse du chômage

Le guide fait ainsi une analyse de l’évolution des prix dans les principales villes du Maroc. Certaines villes se sont montrées stable dans l’évolution de leur prix. Il s’agit de Salé, Agadir, Témara, Casablanca, Rabat et Bouskoura pour les appartements, avec des évolutions de prix minimes comprises entre -4% et +3%. Pour les villas, ce sont les villes de Rabat, Témara et Bouskoura (avec respectivement -4%, -2% et +2%) qui font preuve d’une certaine stabilité dans les prix pour ce premier trimestre de l’année.

Pour la ville de Casablanca, il est prévu que le prix des appartements augmente de +2,37% au mois d’avril et baisse les mois de mai et juin avec respectivement -7,01% et -1,21%. Pour la ville de Rabat, le prix des appartements devrait baisser de -4,49% au mois d’avril 2021 puis remonter à partir des mois de mai et juin avec respectivement +2,68%% et +1,31%. Enfin, pour la ville d’Agadir, il est prévu que le prix des appartements augmente de +2,20% en mai et baisse les mois d’avril et juin avec respectivement -1,09% et -3,23%.

Lire aussi | Le groupe Akdital met la main sur la clinique De Vinci

 
Article précédent

Loi de finances 2021 : la DGI répond aux questions de la CGEM

Article suivant

La Fondation Mohammed VI célèbre la première Journée Internationale de l'Arganier