Santé

Coronavirus : un marocain met en place un ventilateur à faible coût

L’invention vise à assister les patients nécessitant une ventilation.


Le coronavirus touche principalement le système respiratoire. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il arrive à attaquer les poumons d’une personne sur six atteintes de ce virus et laisse de profondes lésions. Les patients faisant partie de cette catégorie vont avoir une inflammation généralisée au niveau des poumons. Chez certains, l’infection touche également les alvéoles pulmonaires qui se remplissent de pus et de liquides inflammatoires là où l’air devrait circuler, provoquant ainsi des difficultés à respirer et le décès de certains patients suite à l’insuffisance respiratoire.

Pour faire face à cette situation, de nombreux patients du Covid-19 ont besoin d’une ventilation pour obtenir de l’oxygène dont ils ont besoin pour garder les poumons ouverts autant que possible afin d’amener l’oxygène dans leur circulation sanguine. Le recours à l’utilisation des insufflateurs s’avère alors primordiale pour sauver la vie de ces patients.

Abdelali Laamarti, ingénieur et docteur

C’est ainsi que plusieurs institutions et inventeurs marocains se sont lancés dans une course contre la montre pour la mise en place de ces insufflateurs afin de sauver des vies humaines dans cette période exceptionnelle où l’humanité fait face au coronavirus. Parmi eux, l’ingénieur et docteur Abdelali Laamarti et son équipe qui viennent de mettre en place un nouveau dispositif. Il s’agit d’un insufflateur automatisé portable conçu pour être utilisé lors de la pandémie du coronavirus et pour traiter d’autres maladies chroniques respiratoires. Le dispositif baptisé « INSuflator for Home Intelligent Remotely Automated Health » (Inshirah) est un ventilateur qui délivre des respirations en comprimant un masque à valve de sac conventionnel sans besoin d’un opérateur humain. 

Lire aussi : Coronavirus : un marocain invente un appareil d’assistance respiratoire low cost

« A la base, je travaillais sur un dispositif qui anime la main paralysée via un moteur. Vu l’urgence actuelle, cet appareil a été transformé en insufflateur automatisé en lui ajoutant un ballon », explique Abdelali Laamarti. Il précise que le but principal de cette invention est de mettre à la disposition des marocains un insufflateur léger (700 grammes), portable et à un coût faible qui peut être utilisé à domicile tout en offrant la possibilité de suivi en ligne et à distance de la situation des patients par le corps médical grâce à une application mobile. Cette dernière a pour principal objectif de permettre au patient le contrôle et le suivi de la ventilation mécanique.

L’enjeu majeur est d’alléger la charge sur les hôpitaux en offrant aux patients, confinés à domicile et à un stade non avancé, la possibilité d’accéder à un système de ventilation. Le dispositif peut être également utilisé comme un élément complémentaire des équipements respiratoires existants au niveau des hôpitaux. « La prochaine étape consiste à réaliser des tests cliniques en partenariat avec les CHU et l’association des médecins anesthésistes et réanimateurs afin de valider le prototype », souligne l’inventeur.

Schéma synthétique de Inshirah

Abdelali Laamarti assure que l’insufflateur Inshirah a été conçu sur la base d’un cahier de charges médical très précis et répond aux normes en vigueur. Il ajoute qu’avec son équipe composée de 10 ingénieurs et médecins, ils arrivent à produire 100 unités par jour. « Avec une chaîne de production, le coût de Inshirah ne dépasserait pas 1000 DH », précise l’inventeur.

Cette invention dont la demande de brevet vient d’être déposée par Abdelilah Laamarti et son équipe sera mise en open source au service des marocains pendant cette pandémie.

 
Article précédent

Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce mardi 14 avril

Article suivant

Trump « ferme le robinet » à l’OMS