Transport aérien

Coronavirus: une nouvelle vague de ressortissants français bloqués a pu quitter le Maroc

Selon l’Ambassade de France au Maroc, Air France a été autorisé à programmer deux vols au départ de Marrakech le vendredi 3 avril pour rapatrier une partie des Français qui restent encore bloqués dans le royaume.


Le rapatriement des ressortissants français bloqués au Maroc, suite à la décision des autorités marocaines de suspendre tous les vols depuis et vers le Maroc depuis la mi-mars, se poursuit. Ainsi, ce vendredi 3 avril une nouvelle vague de ressortissants français a réussi à quitter le royaume.

Lire aussi: Le ministère chargé des MRE prend en charge les obsèques des défunts démunis

« Exceptionnellement, Air France a été autorisé à programmer deux vols au départ de Marrakech le vendredi 3 avril. Les places sont attribuées en priorités aux urgences et ces vols ne sont pas ouverts à la commercialisation », indique l’Ambassade de France au Maroc sur sa page Facebook, assurant qu’elle continue de chercher des solutions pour les plus fragiles sur examen de toutes les situations particulières et urgentes déjà signalées. « Les contraintes restent toute extrêmement fortes », précise l’ambassade de France.

Lisez gratuitement Challenge en version PDF en cliquant sur ce lien: https://emag.challenge.ma/736/mobile/index.html

Par ailleurs, Balearia, le spécialiste espagnol de transport maritime, a aussi organisé le 02 avril une traversée spéciale Tanger Med (Maroc) – Sète (France), dans le but de rapatrier les camping-caristes européens qui se trouvent coincés au Maroc sans la possibilité de rentrer chez eux. « Cette traversée permet l’embarquement des caravanes et des camping cars uniquement. Seules les voitures accrochées à des caravanes sont autorisées à embarquer », précise Balearia.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Coronavirus : 53 nouveaux cas confirmés, 844 au total, samedi 4 avril à 8h

Article suivant

Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE