Pandémie

Coronavirus. Une personne non vaccinée a 12 fois plus de risque de transmettre le Covid-19 qu’une personne vaccinée [Étude]

Alors que la campagne de vaccination anti-Covid-19 se poursuit dans le monde, une nouvelle étude menée en France vient, de nouveau, confirmer la pertinence de cette démarche pour contrer la pandémie.


L’Institut Pasteur a récemment dévoilé une étude qui met en exergue le risque que représentent les personnes non vaccinées vis-à-vis de  l’ensemble du système de santé. Pour l’Institut Pasteur, les personnes non vaccinées contribuent à la transmission de façon disproportionnée. « Une personne non vaccinée a 12 fois plus de risque de transmettre le SARS-Cov-2 qu’une personne vaccinée », tranche, sans ambages, l’étude.

Lire aussi | Maroc. Trois pays ajoutés à la liste B

« De plus, dans un scénario où 90 % des plus de 60 ans seraient vaccinés, les 10 % restants représenteraient encore 35 % des hospitalisations alors que leur pourcentage dans la population n’est que de 3 % », poursuit l’étude. L’Institut Pasteur pointe aussi du doigt les enfants. « Dans l’hypothèse où 30 % des 12-17 ans seraient vaccinés, les enfants et adolescents représenteraient à peu près la moitié des infections et des transmissions alors qu’ils couvrent seulement 22 % de la population », fait remarquer l’étude, qui met aussi en garde contre un retour au point de départ si les mesures-barrières ne sont pas respectées par la population.

Lire aussi | Propagation de la Covid-19. Le ministre de l’Intérieur écrit aux walis des régions et gouverneurs

« Un pic d’hospitalisation similaire à celui de l’automne 2020 pourrait être observé en l’absence de mesures de contrôle », précise l’Institut Pasteur, déplorant que le fait que ces mesures de précaution n’ont que peu d’intérêt chez les personnes vaccinées.

 
Article précédent

Casablanca. La gare routière Oulad Ziane rouverte lundi

Article suivant

Ce ministre qui plaît !