Entreprise

Coronavirus : Une série de mesures sera proposée par la CGEM

La CGEM a réuni  le 12 mars ses différentes fédérations pour évaluer les conséquences du coronavirus sur l’économie marocaine. Les détails.


Le patronat se mobilise pour faire face aux effets de la pandémie du Coronavirus sur la santé des entreprises. Dans ce sens, Chakib Alj, Président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a tenu le 12 mars une rencontre avec l’ensemble des fédérations et régions de la confédération en vue d’évaluer les conséquences du coronavirus sur l’économie marocaine. 

« Une série de mesures sera proposée pour préserver la situation économique au Maroc face au nouveau coronavirus. Ces mesures seront proposées dans le cadre de la réunion prévue du comité de veille économique », a précisé Chakib Alj à l’issue de la rencontre, ajoutant que ces mesures seront proposées dans le cadre de la réunion prévue du comité de veille économique.

Lire aussi: Coronavirus : Un 6è cas confirmé au Maroc

« Ces mesures, qui s’inscrivent dans le cadre de la préservation de l’emploi des Marocains ainsi que des entreprises, ont pour objectif de faire face à la situation inédite que traverse le monde. Des solutions pragmatiques et anticipées seront proposées en faveur de l’économie du pays », a-t-il poursuivi.

Force est de rappeler que le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration a annoncé, le 11 mars, la mise en place d’un Comité de Veille Economique (CVE), dans le cadre des efforts du gouvernement pour anticiper les répercussions économiques directes et indirectes du Covid-19 sur l’économie nationale.

Notons que ce comité est chargé d’une part, de suivre de près l’évolution de la situation économique à travers des mécanismes rigoureux de suivi et d’évaluation et d’autre part, d’identifier les mesures appropriées en termes d’accompagnement des secteurs impactés.

 
Article précédent

Femmes en entreprises : Yasmina Benchekroun

Article suivant

Société Générale Maroc investit dans l’innovation sociale