Pandémie

Coronavirus : voici les nouvelles conditions pour les Marocains qui souhaitent voyager en France

Changement de règles au niveau des entrées sur le territoire français pour les Marocains désireux de se rendre en France. Les aéroports français durcissent en effet leur contrôle après avoir constaté plusieurs manquements.


Ces dernières semaines, plusieurs candidats voulant aller séjourner en France se font passer, puisque les frontières européennes sont fermées pour certains comme le Maroc, pour des patients ayant besoin de soins médicaux ou pour des businessmen ayant des rendez-vous importants avec des sociétés françaises. Les faux documents utilisés par ces derniers ont finalement attirés l’attention des autorités françaises qui ont décidé d’agir. Selon le confrère Media24, qui rapporte l’information dans l’une de ses publications du jour, des contrôles minutieux sont désormais effectués sur tous les passagers venant du Maroc pour déterminer les vraies raisons de leur séjour.

Lire aussi| Impôts : les pharmaciens s’en tirent plutôt bien

Ainsi, on apprend par exemple que plusieurs personnes ayant des rendez-vous à Paris avec leur dermatologues ont été refoulées ces dernières semaines dans la mesure où cela ne constitue pas une urgence médicale. Pour sa part, la Royal Air Maroc (RAM) a multiplié les contrôles également ces derniers mois pour s’assurer de la crédibilité des documents des passagers transportés vers la France.

Force est de souligner que les voyageurs désirant se rendre en France, en provenance d’un pays à risque, c’est-à-dire un pays dans lequel le virus circule encore de manière active, doivent avoir sur eux les documents suivants :

– Une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection au Covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol.

– Une attestation de déplacement dérogatoire vers la France métropolitaine depuis les pays tiers.

– Un ou plusieurs documents permettant de justifier le motif du déplacement.

– Le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé dans les trois jours avant l’embarquement.

Lire aussi| [ Podcast ] Dr. Moncef Slaoui « Je suis un conseiller avec une influence notable, pas un décideur »

Il est à noter que si le résultat du test présenté aux autorités est négatif, les voyageurs peuvent alors circuler librement sur le territoire français. De même, si les voyageurs n’ont pas réalisé de test de dépistage du Covid-19, il leur est conseillé de respecter une quatorzaine volontaire et de respecter les mesures de précaution figurant sur le flyer qui leur sera remis à l’arrivée. Aussi, si les voyageurs souhaitent réaliser immédiatement un test à leur arrivée, ils pourront alors utiliser les points organisés par les ARS dans les aéroports.

 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio

Article suivant

Impôts : les pharmaciens s’en tirent plutôt bien