Sport

Coupe arabe des clubs champions : Tout ce qu’il faut savoir sur l’affaire Malango

L’objection technique du Wydad de Casablanca contre le Raja en ce qui concerne l’affaire de Ben Malango, a suscité une controverse quant à la légalité de sa participation au match de la Coupe arabe des clubs champions.


Les lois de la Fédération arabe de football stipulent que chaque club participant au tournoi a le droit d’inscrire ses joueurs sur sa liste « finale ». Chaque équipe a un minimum de 3 gardiens de but, un maximum de 5 gardiens et 5 joueurs non nationaux, y compris un gardien de but. Chaque club peut inscrire 5 joueurs non nationaux dans la liste des matchs et tous ont le droit de participer.

Les lois de la Fédération arabe ajoutent que le joueur doit être inscrit sur la liste du club de sa fédération locale, qu’il doit être approuvé dans la liste de son équipe par la Fédération arabe et que son nom soit identique à son passeport en cours de validité.

Pour les joueurs étrangers, le nom du joueur doit figurer dans la liste des équipes locales et dans la liste du championnat arabe, et le contrat signé entre le joueur et le club n’est pas acceptable s’il date d’une période de moins de 6 mois en cas de prêt ou au moins d’une saison sportive complète en cas de transfert définitif.

La direction du Wydad a formulé une objection, car la date butoir de réception par l’Union arabe de football de la liste des joueurs participant à l’actuelle édition du Championnat arabe a été fixée au 17 août, alors que la FRMF a qualifié Malongo pour jouer avec le Raja le 19 du même mois.

Si le recours est refusé, le Wydad devra s’acquitter d’une amende de 2.000 dollars. Affaire à suivre…

 
Article précédent

France: Les professionnels marocains du BTP participent au salon mondial Batimat

Article suivant

Nezha Bouchareb à l'écoute des professionnels de l'Habitat