Pandémie

Covid-19 : l’ANAM approuve le protocole thérapeutique de la prise en charge et fixe les tarifs

L’ANAM indique que les remboursements de la prise en charge se feront selon la réglementation et les référentiels en vigueur, notamment les conventions nationales… Le tarif de la PCR a été fixé entre 80 et 150 DH pour le privé et entre 50 et 75 DH pour le public.


L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM), a récemment adressé aux organismes gestionnaires de l’assurance maladie obligatoire (CNOPS et CNSS), aux professionnels de la Santé et à l’ensemble des acteurs de la couverture médicale de base au Maroc, le protocole thérapeutique de prise en charge de la Covid-19. Soulignons que ce protocole a été récemment approuvé par le ministre de la Santé.

Lire aussi| Covid : ce que l’histoire nous enseigne

Ainsi, ledit protocole évolutif comprend l’ensemble des cas cliniques, définit les examens nécessaires pour le diagnostic et le suivi de la Covid-19, ainsi que les traitements y afférents. Il a de même été accompagné d’une grille tarifaire des prestations fixant le tarif pour chaque prestation et chaque catégorie de cas cliniques par secteur d’activité (public et privé). L’ANAM précise que les remboursements de la prise en charge se feront selon la réglementation et les référentiels en vigueur, notamment les conventions nationales, les nomenclatures des actes, le guide des médicaments remboursables, etc. On apprend que le tarif de la PCR a été fixé entre 80 et 150 DH pour le privé et entre 50 et 75 DH pour le public.

Lire aussi| Acquisitions : les MRE bientôt au bout de leur peine ?

Aussi, la prise en charge thérapeutique diffère-t-elle selon que le cas est asymptomatique ou bénin, cas modéré ou cas sévère. On apprend également, que la tarification varie du public au privé et que la grille tarifaire est consultable sur le site de l’ANAM. Cette dernière prévient  d’ailleurs, que le non-respect des dispositions de ce référentiel pourra faire l’objet de réclamation destinée à l’ANAM à travers notamment, la plateforme « chikaya » mise en place au niveau du site de l’agence.

 
Article précédent

Covid : ce que l’histoire nous enseigne

Article suivant

Coronavirus : le ministère de l’Economie et des finances lance un nouveau projet pour atténuer les impacts négatifs de la crise