Santé

Covid-19 : le Ministère mise sur le suivi à domicile pour décharger l’hôpital

Après plusieurs hésitations et devant les appels à instituer la mesure devant la hausse des cas de contamination, le Ministère s’est finalement résolu à prévoir le suivi des cas les moins risqués à domicile. C’est ce qui ressort d’une circulaire que le département de Khalid Aït Taleb a rendu public ce mercredi. Les médecins et praticiens l’attendaient et l’appelaient de leurs vœux. La mesure vient avec des critères spécifiques.


Seule une partie des cas sera suivi à domicile, avec pour objectif de desserrer l’étau sur les hôpitaux publics mis sur la corde raide depuis des mois. Dans le détail :
– les cas asymptomatiques (sans symptômes) sont mis sous traitement de première intention pendant une durée de 7 jours ;
– suivant certains critères et en l’absence de facteurs de risque, certains cas sont pris en charge à domicile, avec un isolement durant les 7 jours de traitement et 7 jours supplémentaires, soit un total de 14 jours d’isolement. Ces critères incluent l’absence de facteurs de risque tels que : âge supérieur à 65 ans / asthme et maladies respiratoires chroniques / hypertension artérielle / diabète / obésité pathologique / insuffisance d’organes / cancers / toute immunodépression / Patient ne souffrant d’aucun trouble psychique / Patient jugé capable de respecter les précautions recommandées et déclarer tout signe clinique à l’équipe chargée de la prise en charge, joignable 24/24.

Lire aussi | Maroc : vers un nouveau confinement ?

Pour ces situations, un suivi médical rigoureux de l’état de santé doit être assuré, afin de détecter précocement tout signe d’aggravation ou effet indésirable du traitement. Aussi, le malade doit également disposer d’une chambre individuelle bien aérée.

– Les cas symptomatiques sont impérativement pris en charge en milieu hospitalier et mis sous traitement de 1ère intention pendant une durée de 10 jours.

La prise en charge à domicile se compose d’un traitement curatif standard selon le protocole en vigueur, de la sensibilisation par rapport aux effets indésirables et aux mesures barrières et d’hygiène et de la surveillance téléphonique journalière à la recherche de l’apparition des symptômes de la Covid-19 et l’apparition des effets indésirables du traitement

Lire aussi | Un nouveau transporteur maritime en gestation

 
Article précédent

Casablanca: nouvel effondrement d’immeuble[Vidéo]

Article suivant

Ritz-Carlton Hotel confirme le maintien de ses projets au Maroc