Pandémie

Coronavirus : Les policiers de Casablanca mobilisés pour renflouer les stocks de sang

Dans le sillage de l’élan de solidarité nationale, les policiers de Casablanca se sont mobilisés, jeudi matin, pour renflouer les stocks de sang dans la métropole, qui commencent à souffrir d’un manque en raison de la restriction de déplacements dictée par l’état d’urgence sanitaire.


Des policières et des policiers en uniforme ou en civil se sont donné rendez-vous au Centre régional de transfusion pour remplir les poches de sang, qui peuvent sauver des vies.

Déjà à pied d’œuvre, aux côtés des autres corps des forces publiques, pour faire respecter le confinement généralisé et, partant, enrayer la pandémie, les policiers ont apporté une nouvelle preuve de leur dévouement et leur sacrifie au service de leurs concitoyens, en ces moments de crise. « En réponse à l’appel lancé par différents médecins, nous nous sommes mobilisés pour contribuer à combler le manque constaté en termes de réserves de sang, à l’initiative des femmes et des hommes de la sûreté nationale », a déclaré à la MAP le commissaire principal Najib El Azzouzi, adjoint au chef du district de Casa-Anfa.

Les policiers, qui ont la possibilité de déplacement dans les conditions de l’état d’urgence sanitaire, « ont choisi d’agir positivement et participer à cette opération, à côté de la mission sécuritaire qu’ils accomplissent toute la journée dans les circonstances actuelles », a-t-il dit.

Cette mobilisation émane, aussi, de la conviction de la DGSN, du directeur général de la sûreté et de l’ensemble des fonctionnaires de la nécessité d’adhérer aux actions visant à pallier les dons de sang, a relevé El Azzouzi.

(MAP)

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Coronavirus : Maymouna Services Financiers lance un service de collecte de dons

Article suivant

Coronavirus: les États-Unis débloquent une aide pour le Maroc