Pandémie

Covid-19 : plus de 9 personnes sur 10 vaccinées en Afrique sont marocaines

Pendant que l’Afrique est sous la menace d’une seconde vague de contaminations à la Covid-19 plus violente que la première, les premières campagnes de vaccination ont eu tendance à débuter très timidement dans le continent.  D’un côté, les pays qui ont décidé de gérer eux-mêmes les commandes, de l’autre ceux qui comptent sur le dispositif Covax. Le Maroc représente 94 % des doses de vaccins administrées en Afrique.


À travers le monde, ce sont désormais plus de 100 millions de personnes qui ont au moins reçu une première injection, avec des inégalités plus ou moins importantes en fonction des pays. Ainsi, si une personne est vaccinée toutes les secondes dans les pays riches, 76 pays dans le monde n’ont pas encore reçu une seule dose. Une situation qui touche plus particulièrement les pays africains : le nombre de cas confirmés d’infection au nouveau coronavirus en Afrique a atteint 4.015.057 en date de samedi 13 mars à midi, selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique). L’agence sanitaire de l’Union africaine a précisé que le nombre de décès liés à la pandémie s’élevait à 107.229, tandis que 3.599.219 patients à travers le continent s’étaient rétablis de la maladie.

Et même si les situations sont très variables entre les 54 pays, les premières campagnes de vaccination ont eu tendance à débuter très timidement.  Il y a presque autant de stratégies de vaccination que de pays sur le continent africain. Il y a d’abord ceux qui ont décidé de gérer eux-mêmes les commandes, en s’entretenant directement avec des laboratoires pharmaceutiques. C’est le cas du Maroc, qui a acheté des flacons du vaccin chinois Sinopharm, du britannique AstraZeneca et commandé récemment 1 millions de doses du vaccin russe Sputnik V. L’Egypte, le Sénégal, l’Algérie, ou encore l’Afrique du Sud ont fait des commandes.

Lire aussi|50 femmes qui comptent : Khadija El Amrani, Avocate en droit des affaires et droit de la famille et fondatrice du cabinet Casablanca business & Family Law Firm

À côté de ces démarches individuelles, l’OMS a lancé le dispositif Covax qui engage les pays riches à fournir gratuitement des vaccins aux pays en voie de développement. Quelque 600 millions de doses devraient arriver au cours de l’année 2021, de quoi vacciner 20% des Africains. Ce dispositif vient notamment de débuter en Côte d’Ivoire, avec un premier lot d’un demi-million de doses de vaccin AstraZenaca.

Selon les données de OurWorldInData (voir campagne de vaccination en Afrique), à la date du jeudi 11 mars, l’Afrique ne représentait que 1,71 % des doses administrées dans le monde. Et le Maroc, à lui seul, pesait pour 94 % des doses de vaccins administrées sur le continent, soit plus de 4 millions. Avec une telle cadence, le Royaume devrait terminer la vaccination des 25 millions de sa population ciblée en août prochain. Toutefois, le ministère de la Santé envisage de terminer sa campagne de vaccination bien avant cette date, une fois les doses reçues. En plus des 60 millions de doses commandées, le pays devrait également recevoir sa part du programme Covax.

Loin derrière le Royaume, arrivent le Rwanda (plus de 158 000), l’Afrique du Sud (plus de 107 000), Seychelles (plus de 84   000), Algérie (75 000), Sénégal (68 000), Zimbabwe (35 000), et Maurice (3800).

Lire aussi|50 femmes qui comptent : Kenza El Alaoui, Directrice des industries de l’automobile au Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et Numérique

 
Article précédent

Replay. L’émission « Décryptage » du dimanche 14 mars 2021

Article suivant

BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé, selon CDG Capital Insight