Pandémie

Maroc. Un couvre-feu nocturne est décrété de 21h à 5h par le gouvernement [communiqué du 2 août]

Dans un communiqué publié le lundi 2 août en fin de journée, le gouvernement annonce de nouvelles restrictions de mobilité et de rassemblements, avec extension du couvre-feu. Une entrée en vigueur qui sera effective ce mardi 3 août à partir de 21 heures.


Conformément aux recommandations du comité scientifique et technique, afin de renforcer les mesures préventives nécessaires pour limiter la propagation de la Covid-19, mais aussi de préserver également la santé des citoyennes et citoyennes, et compte tenu de la très forte augmentation du nombre de cas et du nombre de décès enregistrés dans la période récente, le gouvernement a décidé, à compter du 3 août 2021 à 21 heures, de prendre les mesures suivantes :

Extension du couvre-feu : interdiction des déplacements de nuit dans tout le pays de 21 heures à cinq heures du matin.

Interdiction de circuler vers et depuis les villes de Casablanca, Marrakech et Agadir. Sont exclus de cette décision :

-Les personnes vaccinées titulaires d’un «passeport de vaccination»,

-Les personnes présentant des conditions médicales urgentes,

-Les personnes chargées du transport de biens et de marchandises,

-De même que les travailleurs des secteurs public et privé titulaires d’un «ordre de mission», un document signé et scellé par leurs supérieurs au travail.

Fermeture des restaurants et cafés à 21 h.

Fermeture des hammams, salles de sport et piscines couvertes.

Lire aussi | Évolution du coronavirus au Maroc. 4 206 nouveaux cas, 633 923 au total, lundi 2 août 2021 à 16 heures

-Les rassemblements et activités dans les espaces fermés et ouverts ne doivent pas dépasser 25 personnes, avec obligation d’obtenir une autorisation des autorités locales en cas de dépassement. Les hôtels et autres établissements touristiques ne doivent pas dépasser 75 % de leur capacité.

Encourager le travail à distance dans les secteurs public et privé, dans les cas qui le permettent.

-Maintenir toutes les autres restrictions préventives  précédemment instaurées (interdiction des cérémonies commémoratives, interdire l’organisation de mariages et de fêtes, limiter à 50 % la capacité des transports publics, des restaurants, des cafés et des piscines publiques, restreindre les déplacements entre travailleurs et régions avec obligation de présentation d’un titre de vaccination ou avec une autorisation administrative de circuler délivrée par les collectivités territoriales.

Par ailleurs, le gouvernement insiste sur la nécessité pour les citoyens de respecter scrupuleusement toutes les mesures de précaution en vigueur dans le cadre de «l’état d’urgence sanitaire», notamment la distanciation physique, les règles générales d’hygiène et le port obligatoire du masque de protection.

 
Article précédent

Ministère de l’Économie et des Finances. Un nouvel organigramme entre en vigueur

Article suivant

Bank Al Maghrib. Jouahri confirme l'urgence des réformes