Pandémie

Maroc. Un pic épidémique est attendu ces jours prochains dans le Royaume

L’ensemble des indicateurs épidémiologiques confirment l’entrée du Maroc dans la phase de transmission communautaire, et ce depuis cinq à six semaines, avec un pic attendu ces jours prochains. C’est l’analyse qui ressort du bilan bimensuel sur l’évolution de la situation de la Covid-19 établi par le ministère de la Santé.


Le Maroc se trouve «dans une phase progressive de la courbe épidémiologique qui pourrait atteindre le pic dans les tout prochains jours», a fait savoir Abdelkrim Meziane Bellefquih, chef de la division des maladies transmissibles, au cours de la présentation du bilan qui manifestement fait état d’une augmentation des contaminations dans toutes les régions.

Concrètement les nouveaux cas ont progressé de 133% durant la période allant du 20 juillet au 2 août, durant laquelle ont été enregistrés à deux reprises des bilans quotidiens record frôlant la barre des 10 000 cas, selon Abdelkrim Meziane Bellefquih. Toujours selon ce dernier, le taux de reproduction du virus s’est aggravé pour la sixième semaine consécutive, s’établissant à , 1,47% taux deux fois supérieur à l’objectif fixé par le Plan national de veille et de riposte à l’infection par le Coronavirus, qui est de 0,7% .

Lire aussi | Maroc. Un couvre-feu nocturne est décrété de 21h à 5h par le gouvernement [communiqué du 2 août]

De même, le taux de positivité est passé de 10,7% à 20,38% durant cette période. Le taux le plus élevé a été signalé dans la région Guelmim-Oued Noun (39%) et le plus bas à Fès-Meknès (4%).

Les cas positifs enregistrés jusqu’au 2 août se sont élevés à 633 923, soit un taux d’incidence cumulée de 1 739 pour 100 000 habitants, alors que le nombre des décès s’est établi à 9 885 cas, soit un taux de létalité de 1,6%, contre un taux mondial de 2,1%. Les cas actifs ont également connu une augmentation inquiétante, passant de 15 253 à 54 586 en date du lundi 2 août 2021 (+257%). Les nouveaux cas critiques aux soins intensifs ont suivi la même tendance haussière, s’élevant à 860 cas contre 413, il y a deux semaines (+108%).

Les nombres des patients intubés et des décès ont progressé respectivement de 22% et de 75% durant les deux dernières semaines, a poursuivi M. Bellefquih, qui a exhorté les citoyens à bien se préparer pour faire face à cette situation, éviter de nouvelles pertes humaines et « mettre le système de Santé à l’abri d’une épreuve dont on ignore l’issue ».

Lire aussi | Bank Al Maghrib. Jouahri confirme l’urgence des réformes

Toujours est-il que le ministère appelle à davantage de responsabilité et de citoyenneté, au strict respect des mesures de prévention et à une participation active dans la campagne nationale de vaccination, a-t-il lancé. Par ailleurs, le responsable a souligné la poursuite de la campagne de vaccination pour la 27-ème semaine consécutive, depuis son lancement par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 28 janvier dernier, notant que plus de 24,25 millions de doses ont été injectées, avec 10.283.660 de personnes complètement vaccinées.

Rappelons que le Maroc a reçu en fin de semaine dernière de nouvelles quantités des vaccins chinois Sinopharm et américain Janssen, ce qui permet aux autorités sanitaires de continuer l’opération de vaccination dans de bonnes conditions. Et en  vue d’intensifier cette campagne, la vaccination a été élargie aux personnes âgées de plus de 25 ans et les centres de vaccination restent ouverts tous les jours jusqu’à 20H00, sans prise de rendez-vous ni condition de l’adresse de résidence.

[Avec MAP]

 
Article précédent

Maroc. Le taux de chômage a progressé au 2ème trimestre de 2021 selon le HCP

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc. 8 760 nouveaux cas, 642 683 au total, mardi 3 août 2021 à 16 heures