Aérien

Crash aérien : Boeing actualise le logiciel de stabilisation

Le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg a annoncé dimanche que sa compagnie est sur le point de « finaliser » le développement d’un logiciel de stabilisation mis en cause dans le crash de l’avion de la compagnie indonésienne Lion Air en octobre dernier. « Boeing est en train de finaliser le développement d’une actualisation déjà annoncée du logiciel et la révision du manuel de formation des pilotes pour répondre aux erreurs des capteurs du MCAS (le Maneuvering Characteristics Augmentation System) », déclare, dans un communiqué, le patron du constructeur aéronautique américain.


S’agissant de l’accident du Boeing 737 MAX 8 de la compagnie «Ethiopian Airlines», Muilenburg a affirmé que « les enquêteurs continuent à travailler pour établir des conclusions définitives ». Le régulateur du transport aérien américain a donné à Boeing jusqu’en avril pour modifier le système MCAS.

Selon la ministre éthiopienne des Transports, Dagmawit Moges, le crash de l’appareil de la compagnie «Ethiopian Airlines» présente des «similitudes claires» avec celui de l’avion du même type de la compagnie indonésienne. Elle a cité les données préliminaires des boîtes noires du vol qui s’est écrasé dimanche dernier faisant 157 morts. L’avion, réceptionné il y a juste quatre mois, effectuait un vol régulier à destination de Nairobi et s’est écrasés six minutes après son décollage.

Tous les Boeing 737 MAX ont été cloués au sol après les deux accidents tragiques en moins de cinq mois.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Elle fait l'actu : Lisa Ivers, DG de Boston Consulting Group au Maroc

Article suivant

Ouriagli : "le positif impact est l'ADN d'Al Mada"