Monde

Crash d’avion en Iran : La valeur de l’indemnisation prévue pour chaque victime

Après l’accord de l’Iran de livrer à Kiev les deux boites noires de l’avion sinistré, la question qui se pose actuellement est de savoir si Téhéran est prête à indemniser les familles des victimes et quelle sera la valeur de cette indemnisation.


En attendant la réaction du gouvernement iranien dans ce sens, le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé, vendredi, l’octroi d’une aide financière d’urgence aux familles et proches des victimes du crash de l’avion ukrainien, abattu à Téhéran par des missiles iraniens la semaine dernière.

Une somme de 25.000 dollars canadiens, soit 19.100 USD, sera accordée pour chacun des 57 citoyens et 29 résidents permanents pour aider les poches à faire face aux dépenses funéraires et de déplacements nécessaires, a indiqué Trudeau, lors d’une conférence de presse, soulignant que le Canada s’attend à ce que Téhéran indemnise les familles des victimes. « Je les ai rencontrées. Elles ne peuvent pas attendre des semaines. Elles ont immédiatement besoin d’aide », a-t-il précisé.

Une vingtaine de familles ont demandé à ce que les dépouilles de leurs proches soient rapatriées au Canada. Quelques-unes doivent arriver au pays dans les prochains jours, a dit le Premier ministre canadien.

Il est à noter que le sujet de l’indemnisation est encadré depuis 1929 par une convention internationale et revue en 1999. Le texte, connu comme la convention de Montréal, pose le principe de la responsabilité automatique du transporteur aérien en cas de dommages corporels et ce, quelles que soient les circonstances de l’accident. Toutefois, l’Iran a bien reconnu sa responsabilité du crash, qui relève de l’acte criminel ayant causé la mort de plusieurs ressortissants, dont des Iraniens, des Canadiens et des Ukrainiens. L’indemnisation des ayants droit des victimes incombera ainsi à l’Iran qui a abattu l’avion ukrainien par deux missiles. Le montant maximum de l’indemnisation par victime a été fixé par la convention de Montréal à environ 127.000 euros. Reste à savoir si la compagnie aérienne Ukrain International peut aussi prétendre à une indemnisation de l’Iran.

Un total de 176 personnes, dont 57 Canadiens, ont péri dans le crash de l’avion ukrainien abattu accidentellement mercredi 8 janvier courant par deux missiles iraniens, dans la foulée de la riposte iranienne à l’assassinat du général Soleimani à travers le lancement d’une vingtaine de missiles sur deux bases militaires utilisées par des militaires américains en Irak.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Tanger Med dépasse les 4,8 millions de conteneurs et 65 millions de tonnes de marchandises traités

Article suivant

Coût de la vie : Le Maroc parmi les pays les plus chers