Entreprise

Création d’entreprises : Casablanca-Settat a capté plus de 35% des créations d’entreprises personnes morales en 2018 [Rapport]

Plus de 98.000 nouvelles entreprises ont été créées en 2018 dont plus de 46000 entreprises personnes morales selon l’Observatoire Marocain de la TPME, qui vient de publier la 1ère édition de son rapport annuel au titre de 2018. Ce document montre également, que la région Casablanca-Settat concentre plus de 35% des créations d’entreprises personnes morales en 2018. Les détails. 


Ce rapport de l’Observatoire marocain des TPME, relevant de Bank Al-Maghrib, constitue une radioscopie de la démographie et de la santé économique et financière des entreprises Personnes Morales assujetties à l’IS. Le document montre ainsi, que la répartition géographique des entreprises indique que celles-ci sont concentrées à hauteur de 66% sur l’axe Tanger-El Jadida, et que la région de Casablanca-Settat recense 40,3% de l’effectif total, suivie par les régions de Rabat-Salé-Kénitra et de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima avec des parts respectives de 14,9% et de 11,2%. « L’analyse sectorielle fait ressortir que près de 30% des entreprises relèvent de la section d’activité du commerce, réparation d’automobiles et de motocycles », suivie de celles de la construction, des activités spécialisées, scientifiques et techniques et de l’industrie manufacturière avec, respectivement, 24%, 10% et 6,6% », fait remarquer l’observatoire.

Lire aussi| Santé : la TGR s’intéresse à la problématique du financement

Il faut noter que l’examen de l’évolution du nombre d’entreprises par branche d’activités, entre 2017 et 2018, montre des tendances divergentes. Ainsi, les « activités des sièges sociaux, conseil de gestion », « activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises » et « services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager » ont enregistré en moyenne les hausses annuelles les plus importantes, soit respectivement 12,3%, 5,7% et 5,1%. Le document montre qu’à l’inverse, les entreprises relevant des « activités juridiques et comptables », l’ « imprimerie et reproduction d’enregistrement » et des « industries alimentaires » ont vu leur nombre baisser de 8,5%, 4,7% et 4%. L’obervatoire fait remarquer aussi que l’analyse croisée du nombre d’entreprises par section d’activités et par catégorie d’entreprises fait ressortir la prédominance de l’effectif des micro-entreprises qui est observée dans toutes ces sections avec des proportions variant entre 74% et 94%. Soulignons également, que comparativement aux autres activités, les TPME ayant un chiffre d’affaires de plus de 10 millions de DH sont plus nombreuses dans la « production et distribution d’électricité et d’eau » et dans « l’industrie manufacturière ».

Lire aussi|La CGEM explique ses propositions pour la Loi de finances 2021

De même, force est de remarquer que la forme juridique principale pour les EPMA est la société à responsabilité limitée (SARL) et que sa part dans l’effectif total est de 68%, bien qu’en recul de 2,8 points par rapport à 2017. En revanche, l’effectif des SARL à associé unique (SARL-A.U.) constitue la seconde forme juridique la plus importante, et a marqué une hausse de près de 15,5%, prenant une part de 24,3% dans le total. Il est à noter, que la part des sociétés anonymes (SA) a reculé de 3% à 3,6%. L’autre chose à retenir de ce rapport, est que 2018 est une année qui a été marquée par une bonne dynamique en termes de création d’entreprises et ce, avec plus de 98.000 entreprises nouvellement créées dont plus de 46.000 personnes morales (PM). La région Casablanca-Settat regroupe 35,8% des créations d’entreprises personnes morales. Elle est suivie des régions de Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima, respectivement, avec des parts de 14% et 11,6%.

Consultez ci-dessous l’intégralité du rapport.

 
Article précédent

Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi

Article suivant

Groupe OCP : une solide résilience qui se confirme