Banques

Crédit Agricole du Maroc : les bénéfices en hausse de 10% au 1er semestre

Le groupe Crédit Agricole du Maroc vient de dévoiler ses résultats financiers au terme des 6 premiers mois de l’année. Les détails.


Il en ressort, ainsi, que le Produit net bancaire (PNB) à 2,1 milliards de DH, soit une progression de 9%. Le top management précise que cette performance s’explique essentiellement par la progression de la marge d’intérêt et du résultat sur opérations de marché. Notons que le résultat net consolidé, à fin juin, a atteint 418 millions de DH, en hausse de 3%, et que le résultat net part du groupe affiche 449 millions de DH (+10%) et ce, « hors impact de la contribution de la banque au fonds de soutien Covid-19 pour la gestion de la pandémie et du provisionnement supplémentaire au titre du Forward Looking en anticipation des risques futurs liés à l’impact de la crise ».

Lire aussi| Impact du coronavirus : le verre à moitié plein pour les startups marocaines [Vidéo]

Selon le groupe, grâce à la stratégie commerciale adaptative déployée et la dynamique engagée aussi bien pour la clientèle rurale, qui reste sa priorité absolue, que la clientèle urbaine, la banque a atteint 87 milliards de DH (+3%) d’encours d’épargne mobilisée et a hissé l’encours du financement de l’économie à 89 milliards de DH (+6,4%). Au niveau des comptes sociaux, le produit net bancaire de la Banque (2 milliards de DH) et son résultat net (250 millions de DH, hors impact du don au fond Covid-19) marquent des progressions respectives de 12% et 4% au titre du premier semestre 2020.

Lire aussi| Transformation digitale : ADM s’allie à l’UM6P et la Fondation MAScIR

Par ailleurs, au cours du semestre, CAM a confirmé son engagement indéfectible envers le tissu économique en général et le monde rural et agricole en particulier, à travers plusieurs actions à savoir, la poursuite des offres « Intelaka » entrant dans le cadre du programme national Al Moustatmir Al Qaraoui pour l’accompagnement et le financement des petites entreprises et porteurs de projets éligibles dans le monde rural, ainsi que la mobilisation d’une enveloppe supplémentaire de crédits de 1,5 million de DH pour pallier les effets de la baisse de la pluviométrie sur les exploitants.


 
Article précédent

Impact du coronavirus : le verre à moitié plein pour les startups marocaines [Vidéo]

Article suivant

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 8 octobre