Banques

Crédit bancaire : la reprise se confirme

Le crédit bancaire reprend du poil de la bête. Selon le rapport annuel de Bank Al-Maghrib sur la supervision bancaire concernant l’exercice en 2016, présenté ce jeudi 20 juillet 2017 à Casablanca, l’encours des crédits bancaires a atteint 811 milliards de DH, contre 780 milliards de DH en 2015, soit une progression de 3,9%. « Cette croissance traduit une reprise par rapport aux deux précédentes années », fait remarquer Hiba Zahoui, directrice de la supervision bancaire de Bank Al-Maghrib.


Cette dynamique est notamment portée par les crédits aux ménages (4%) et les crédits aux entreprises qui ont renoué avec la croissance, souligne le rapport, ajoutant que production de crédits à la promotion immobilière a chuté de 5%. Globalement, on remarque que la performance du secteur bancaire marocain a été modeste sur l’exercice 2016, à cause de la conjoncture qui demeure difficile. Sur le plan prudentiel, l’assise financière des banques a poursuivi sa consolidation, dans le respect des exigences réglementaires transposant le régime des fonds propres de Bâle III. Le ratio de solvabilité moyen du secteur s’est amélioré à 14,2% pour un ratio de fonds propres de base de 11,5%. « Les banques bénéficient d’une base de dépôts qui est solide et diversifiée, leurs permettant d’assurer un financement du crédit », assure Hiba Zahoui. On remarque aussi un accroissement du résultat net des banques sur l’année 2016 de 31%, à 12,3 milliards de DH.

Pour leur part, les sociétés de crédit à la consommation ont enregistré un encours des crédits estimé à 47 milliards de DH. Les sociétés de crédit-bail ont connu également un trend haussier sur les crédits (3,6%), avec un encours de 47 milliards de DH, et un résultat net en amélioration à 342 millions de DH. Par ailleurs, Bank Al-Maghrib a effectué 6 missions en 2016 auprès du secteur bancaire et prononcé 13 sanctions.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Recherche agronomique : le partenariat maroco-ivoirien se renforce

Article suivant

Baisse de 5% des dépôts à terme