Hydrocarbures

Crise de la SAMIR : l’approvisionnement du marché national est assuré

Comment l’Etat assure l’approvisionnement du marché national en produits pétroliers ? C’est la question  posée mardi 24 novembre au ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara  à Rabat par des groupes parlementaires à la Chambre des conseillers. Ces derniers faisaient allusion à la crise de la SAMIR.


Et à en croire le ministre, son département a pris toutes les mesures nécessaires, en coordination avec les intervenants dans le secteur des hydrocarbures, pour assurer l’approvisionnement du marché national en produits pétroliers raffinés.

Abdelkader Amara a alors expliqué que cet approvisionnement se fait à travers l’actualisation du programme alternatif d’importation de ces produits pétroliers à même de garantir un important stock de réserve pour couvrir les besoins du marché national pour un minimum de 30 jours.

Plus encore. D’après le ministre, plusieurs initiatives ont été prises au cours des dernières années dans l’objectif de renforcer les capacités d’accueil et de stockage au niveau des ports.

Ainsi, dit-il, le Royaume a pu couvrir ses besoins malgré l’arrêt de production de la raffinerie la Samir, et ce grâce aux capacités d’importation et de stockage des sociétés qui s’élèvent à 931.000 m3 pour le gasoil (52 jours de consommation), 152.000 m3 pour l’essence super (75 jours de consommation), 60.000 m3 pour le kérosène (27 jours de consommation) et 79.000 tonnes pour le fioul (19 jours de consommation).

Le ministre n’a pas manqué de rappeler l’élaboration d’un texte de loi relatif à l’importation, l’exportation, le raffinage, la reprise en raffinerie et en centre emplisseur, le stockage et la distribution des hydrocarbures. Il devrait garantir le stock en produits hydrocarbures raffinés et en gaz naturel dans les stations-service ainsi que l’approvisionnement du marché national en matières pétrolières et en gaz naturel.

 
Article précédent

Le médicament contre l’hépatite « C » en vente dès le 10 décembre au Maroc

Article suivant

Tourisme : Le Maroc veut s’inspirer de la Turquie