Economie

Crise du multilatéralisme : quelle alternative ?

La crise sanitaire mondiale actuelle a un caractère global. Elle contribue à l’émergence de nouveaux équilibres mondiaux. Dans ce cadre, l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès, Euromed Business School et le Think Tank RIEMAS organisent un webinaire sur le thème « Les accords économiques régionaux peuvent-ils constituer un socle de gouvernance économique multilatérale plus juste et plus inclusive ? », le  23 mars 2021, de 15 h à 16 h 30, via la plateforme Zoom.


Actuellement, dans un contexte international exceptionnel, la réflexion théorique, profondément connectée à la réalité mondiale, répond à un besoin urgent de réforme. Le webinaire promet d’être un espace de rencontre pluridisciplinaire de haut niveau, avec la participation de Said Hachimi, Counsellor External Relations at World Trade Organization (OMC), Mariorosa Lunatti, Senior Advisor, à l’OCDE, Karima Bounemra Ben Soltane, Director at IDEP, à l’UNECA, Mohamed Benjelloun, Directeur des Relations Commerciales Internationales, Ignacio Bercero, Director at the Directorate General for Trade of the European Commission, Hafsa El Bekri, professeur en économie internationale, et Fathallah Sijilmassi, Former Ambassador, président du RIEMAS.

Lire aussi |Énergie : l’autoproduction face aux résistances

Loin de se limiter à la conjoncture actuelle, caractérisée par la crise due au Covid-19, les organisateurs du webinaire souhaitent contextualiser la crise actuelle, de manière plus profonde, tout au moins depuis la crise économique et financière de 2008, à partir de laquelle le commerce international a connu un reflux, actuellement accéléré, à tel point que l’OMC prévoit une contraction nette de 13% à 32%, en 2020. Et c’est en fait le multilatéralisme, en tant que mode de gouvernance des relations internationales qui est profondément touché par la crise. Situation non statique, puisqu’aujourd’hui, avec le récent changement de l’administration américaine et la nomination de Mme Ngozi-Okonjo-Iweala, à la tête de l’OMC, l’espoir renaît.

Le webinaire prévoit de se pencher sur l’état des lieux des pratiques institutionnelles régionales, pour s’interroger sur le potentiel que renferme le commerce Sud-Sud, en tant qu’alternative aux « relations verticales », et pour voir ensuite comment transformer la crise actuelle en opportunité, en « nouveau souffle pour le multilatéralisme ». L’objectif primordial de ce webinaire est d’anticiper et de nourrir qualitativement les processus décisionnels, en s’inspirant des meilleures pratiques, en vue de contribuer à un environnement international favorable à la paix et à des relations internationales plus équitables.

Lire aussi | Amzazi planche sur les examens de fin d’année

 
Article précédent

Énergie : l’autoproduction face aux résistances

Article suivant

E-SISTEP : une 12ème édition placée sous le thème « L’industrie, au cœur du développement économique »