Politique

Crise Maroc-Suède : « Le Maroc ne se laissera pas faire »

Rien ne va plus entre le Maroc et la Suède. C’est en tout cas ce que laisse entendre Mustapha Khalfi, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, dans sa déclaration à l’issue du Conseil du Gouvernement tenu aujourd’hui à Rabat.


 
Mustapha Khalfi, minsitre de la communication, porte-parole du gouvernement ne mâche pas ses mots. Le Maroc pourrait aller jusqu’à boycotter les sociétés suédoises a expliqué le ministre lors d’un point de presse à l’issue du conseil du gouvernement tenu ce jeudi. Et de poursuivre : « la Suède sera la grande perdante puisque la balance commerciale est déséquilibrée en faveur de Stokcholm ».
Mustapha El Khalfi a appelé une nouvelle fois la Suède à revoir sa position hostile au Maroc.
Et de marteler : le royaume croit en ses réformes en matière des Droits de l’homme et au yeux de la communauté internationale ; la proposition marocaine d’autonomie au Sahara est « sérieuse et crédible »
Dans ce premier commentaire officiel du Gouvernement marocain depuis le début de la crise entre les deux pays, El Khalfi estime que la Suède « ne fait que camper sur sa position et conduit une campagne contre le Maroc et ses intérêts notamment avec des pays de l’Union européenne ».
 
Dans son allocution, Mustapha El Khalfi admet enfin la tenue d’une réunion entre le ministre marocain des Affaires étrangères Salah-Eddine Mezouar et son homologue Suédoise en marge marge de la 70e  Assemblée générale des Nations Unies qui se tient à New York.
 
Article précédent

BAM : Les crédits bancaires en légère hausse grâce à l'habitat

Article suivant

Evènement : L’immobilier d’entreprise au service de la valorisation urbaine