Croissance

Croissance au Maroc : la BAD table sur un taux de 4,5% en 2015 et 5% en 2016

Le Maroc devrait enregistrer l’une des plus fortes croissances en Afrique du Nord en 2015 et 2016 selon les experts de la Banque africaine de développement (BAD).


En effet, le Produit interne brut (PIB) du Maroc devrait rebondir de 4,5% cette année et de 5% en 2016 en raison de la reprise du secteur agricole conjuguée à une hausse constante dans les activités non agricoles surtout dans les secteurs mécanique, électrique, électronique et minier. Cette croissance dépendra également d’une relance de la demande étrangère, une baisse du déficit budgétaire, une augmentation des réserves de changes et l’accroissement du pouvoir d’achat des ménages. De même, le Maroc devrait poursuivre la mise en œuvre des réformes structurelles relatives à la retraite, fiscalité, justice et bonne gouvernance.

Par ailleurs, l’accroissement de la croissance au Maroc est attributaire à l’amélioration de la compétitivité des entreprises. Pour rappel, le Maroc a progressé, cette année, de 5 places pour se hisser à la 72e place sur 144 pays selon le rapport 2014- 2015 sur la compétitivité dans le monde publié par le Forum économique mondial.

Compte tenu de ces prévisions, le Maroc devrait enregistrer l’une des plus fortes croissances en Afrique du Nord en 2015 et 2016. Pour cause, les experts de la BAD prévoient une croissance du PIB de 3,9% cette année et de 4% en 2016 pour l’Algérie alors qu’en Égypte la croissance atteindrait 3,8 et 4,3% respectivement. Pour la Tunisie, la BAD table sur 1,7% cette année et un net rebond de 4,1% en 2016.   Par ailleurs, une forte augmentation du PIB est attendue en Libye à 14,5% en 2015 et 6,3% en 2016 suivie de la Mauritanie à 5,9 et 6,6% respectivement.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Aziz Rebbah, ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique

Article suivant

Un prêt de 50 millions d'euros pour le groupe Crédit agricole du Maroc