Flash-eco

Croissance : Bank Al Maghrib campe sur sa position


Pour 2014, la banque centrale a maintenu sa prévision de croissance du PIB, soit 2,5%, sous l’effet de la baisse de la valeur ajoutée agricole et de la non reprise franche du PIB non agricole. Pour 2015 cette fois-ci, BAM s’attend à un taux de croissance de 4,4%, grâce à l’amélioration de la valeur ajoutée agricole et la poursuite de la reprise du secteur non agricole. A noter par ailleurs que son Conseil tenu hier a décidé d’abaisser une nouvelle fois le taux directeur de 25 points de base, à 2,5%.

 
Article précédent

Engrais : Fertima s'allie à des russes

Article suivant

Plan gazier : 4,6 milliards de dollars à mobiliser par les investisseurs privés et institutionnels