Conjoncture

Croissance économique : 2,9% en 2019

Le ministre de l’Économie et des Finances a également abordé le déficit budgétaire.


La croissance économique devrait atteindre 2,9% en 2019, a indiqué mardi à Rabat le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun. Il a également relevé que le taux de croissance des activités hors agriculture devrait s’élever à 3,3% contre 2,6% en 2018.

Le ministre a souligné dans un exposé sur les préparatifs du projet de la Loi de finances 2020, présenté devant le Conseil du gouvernement, que la croissance économique nationale est soutenue par la demande intérieure et que la maîtrise du déficit budgétaire devra se poursuivre en 2019 pour atteindre 3,5% contre 3,7% en 2018.

Lors de son exposé, le ministre a souligné que la maîtrise du déficit budgétaire a pu être opérée en dépit des mesures sociales prises en 2019, en particulier, l’accord issu du dialogue social d’un coût global de plus de 14 milliards de DH, dont 6 milliards de DH pour la seule année 2019. Mohamed Benchaâboun a également cité à ce propos le poids des dépenses de la Caisse de compensation (18 milliards de DH) dans un contexte marqué par la hausse des prix du gaz butane, ainsi que le coût des programmes sociaux avec la généralisation du Programme Tayssir au niveau du monde rural, l’augmentation des bourses universitaires, le renforcement du RAMED et la poursuite des programmes d’appui aux femmes veuves et aux personnes en situation de handicap.

Lire aussi : Le HCP s’attend à un recul de la croissance économique

Selon le ministre, cette maîtrise budgétaire a pu être réalisée dans le contexte de la poursuite des programmes sociaux mis en œuvre par le royaume et qui pèsent fortement dans le budget de l’État. Il a ainsi souligné à ce propos le lancement de la phase III de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) 2019-2023 pour une enveloppe budgétaire globale de 18 milliards de DH.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Un nouveau PDG à la tête de Centrale Danone

Article suivant

La taxe spéciale "petit commerçant" bientôt en vigueur