Agriculture

Culture des Haricots verts : le Maroc au deuxième rang mondial en rendement

La culture des haricots verts gagne du terrain à l’issue de cette année 2020 marquée par une nette hausse de la production. En effet, avec une superficie cultivée qui a dépassé les 8.000 hectares contre à peine moins de 6.000 hectares en 2017, ce légume vert ramené en Europe par Christophe Colomb de son expédition au «nouveau monde», confirme sa montée en puissance dans notre pays, où la production était encore des plus timides il y a encore une vingtaine d’années.


Cette évolution quantitative s’accompagne, à la grande satisfaction des stratèges du Plan Maroc Vert qui échoit dans quelques jours, d’un saut qualitatif important. Car le Maroc est non seulement bien parti, pour la nouvelle campagne qui a démarré en octobre dernier, pour confirmer son rang de 1er exportateur mondial en haricots verts mais il s’érige, désormais, au rang de deuxième producteur en termes de rendement avec plus de 200.000 tonnes produites (soit plus de 25 tonnes/ hectare). 

Lire aussi |MoU Maroc-USA : tout ce qu’il faut savoir sur les domaines d’investissement identifiés

Il faut dire, qu’au vu de la diversité climatique des différentes régions qui concentrent la production (Agadir, Skhirat, Mohammedia et Casablanca), le Maroc est capable de fournir des haricots de qualité 12 mois sur 12, notamment sur le marché européen où la consommation des haricots verts progresse d’année en année et où l’offre marocaine supplante bien des compétiteurs comme le Kenya.

Rappelons que le Maroc a exporté quelques 112.000 tonnes d’haricots verts durant la campagne d’exportation 2019-2020, en progression de 10% par rapport à la campagne précédente. Une performance qui devra être dépassée à l’issue de la campagne actuelle dont les premières prémices sont très prometteuses. En valeur, les haricots verts viennent au deuxième rang des légumes les plus exportés au Maroc après les tomates qui caracolent en tête avec plus de 500 millions d’euros (plus de 5 milliards de dirhams), pour plus de 500.000 tonnes en tonnage.

Lire aussi |Nouvelles lignes aériennes et restrictions sanitaires : les professionnels du tourisme dans le flou total

 
Article précédent

Replay. L’émission Ach Waqe3 du vendredi 25 décembre 2020

Article suivant

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, vendredi 25 décembre