Maritime

Cure de jouvence pour le port d’Essaouira

Le port de pêche d’Essaouira se renouvelle. Il connait des travaux d’extension destinés à le doter de nouvelles infrastructures portuaires. D’un coût total de 127,5 millions de DH, ces travaux consistent en l’élargissement du terre-plein sur 2 ha, la construction d’un quai de déchargement de poisson, la construction d’une darse pour élévateur à bateaux, la construction d’une digue de protection de la Sekkala, le dragage et déroctage du bassin et la mise en place d’appontements flottants. Ce projet, dont les travaux s’étaleront sur 24 mois, s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale portuaire à l’horizon 2030, indique l’Agence Nationale des Ports (ANP). Il vise aussi à répondre à la vocation touristique de la Cité des Alizés.


Ainsi, le port disposera d’un plus grand espace pour les installations et équipements de salubrité pour la pêche, en conformité avec les normes internationales et notamment celles de l’Union Européenne. Il offrira aussi de meilleures conditions de sécurité aux pêcheurs et plaisanciers. Le tonnage moyen annuel des produits de la mer du port d’Essaouira est d’environ 11 millions de tonnes en moyenne. Il est doté d’une capacité d’accueil d’environ 70 navires de plaisance par an.

 
Article précédent

Il fait l'actu : Khadir Lamrini, Directeur général de la CGI

Article suivant

Hausse record des exportations en 2016