Digital

Cyber-sécurité : les gros appétits d’Orange sur le marché marocain

C’est un secteur en plein boom et ce, au fur et à mesure que le marché des nouvelles technologies explose. Digitalisation, objets connectés, big data, cloud… la transformation digitale apporte en effet son lot de nouvelles problématiques liées à la sécurité des données.


C’est un nouveau marché qui ne cesse de monter en puissance depuis quelques années. Selon les statistiques dévoilées en février dernier par des experts en marge du Forum International de la Cyber-sécurité, qui s’est tenu à Lille en France, le marché mondial de la cyber-sécurité a cru de 3,1 milliards d’euros en 2004 à 67 milliards d’euros en 2015 et devrait même atteindre 152 milliards d’euros en 2020.

Surfant sur cette vague, le groupe français Orange a récemment créé une filiale spécialisée dans la cyber-défense, qu’il a installée au Maroc. Il s’agit d’Orange Cyberdéfense Maroc dont les activités ont été officiellement lancées le 16 avril à Casablanca. Spécialisée dans la sécurisation des actifs, cette nouvelle entité du groupe entend mettre en œuvre les meilleures pratiques mondiales au service de la protection des infrastructures digitales du Royaume.

« Nous sommes sur le marché pour accompagner les entreprises sur l’ensemble des services de la cyber-sécurité. Nous avons décidé de nous installer au Maroc parce que ce pays représente pour nous une vitrine pour l’Afrique et un hub pour adresser l’ensemble des marchés de l’Afrique francophone », a expliqué Emmanuel Cheriet, directeur Orange Cyberdéfense Maroc.

Pour sa part, Yves Gauthier, Directeur général d’Orange Maroc, a précisé que la protection des usages numériques est une des activités stratégiques du groupe. « C’est un service supplémentaire que nous proposons à nos clients au Maroc pour leur permettre d’amorcer leur transformation digitale en toute sérénité. Nous sommes convaincus de pouvoir imprimer un réel leadership dans le domaine de la sécurité au Maroc », a-t-il assuré.

Des menaces, mais aussi des opportunités

Force est de souligner que la sécurité des données est devenue une hantise pour les entreprises, d’autant plus que de nombreuses attaques ont été perpétrées ces dernières années par les hackers afin d’exiger des rançons. Le virus « Wannacry » qui a sévi en 2017, obligeant le groupe Renault à arrêter sa production pendant près de 2 jours, demeure un exemple éloquent. Il faut savoir aussi qu’en France, plus de 7 PME françaises sur 10 ont déjà été la cible d’une cyber-attaque.

Ainsi, en vue de répondre efficacement à ses nouveaux enjeux des entreprises, Orange Cyberdéfense Maroc entend s’entourer des meilleurs profils en la matière. D’ici 2020, l’entreprise devrait en effet recruter une cinquantaine d’experts en cyber-sécurité.

« Nous nous appuierons notamment sur une capacité de supervision d’envergure grâce à nos outils de Security Operations Centers qui sont répartis à travers le monde afin d’assurer une surveillance 24/24 et 7 jours sur 7. Nous allons également investir dans le domaine de la formation avec le tissu académique marocain afin d’assurer le meilleur niveau d’expertise », a fait savoir Emmanuel Cheriet.

Il a ajouté que l’ambition de la nouvelle filiale est d’être le leader de la cyber-sécurité sur le marché marocain d’ici 2021. Notons que l’entreprise cible tous les secteurs d’activité, de la banque en passant par les assurances jusqu’à l’offshoring. Pour réussir ce challenge, Orange Cyberdéfense Maroc a plusieurs approches.

« Nous allons dans un premier temps être sur des solutions sur-mesure qui s’adressent plutôt aux grandes entreprises. Et ensuite, nous allons travailler avec l’opérateur Orange Maroc pour essayer de trouver des solutions moins coûteuses et qui s’adresseront à tout autre type d’entreprise du marché. C’est un objectif à moyen terme sur lequel nous travaillons déjà avec Orange Maroc. C’est de cette façon que nous réussiront à toucher les plus petites entreprises », a-t-il conclu.

 

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Moulay Hafid Elalamy en opération séduction au Canada

Article suivant

Challenge #693